Plus précisément, le Timor-Leste a dépensé dans sa réponse à la pandémie de covid-19 l'équivalent de 8,3% du PIB non pétrolier, soit deux points de pourcentage de plus que le deuxième pays avec le plus de dépenses, Tonga, qui a consacré environ six pourcentage du PIB.

L'analyse, réalisée par les professeurs Stephen Howes et Sherman Surandiran, a été publiée aujourd'hui sur un blog du Crawford School of Public Policy Development Center de l'Université nationale australienne à Canberra.

Le texte compare les données de plusieurs pays du Pacifique – Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Îles Salomon, Tonga et Vanuatu et Timor-Leste – et analyse la manière dont les différents pays ont répondu à la pandémie de covid-19.

Pour ce faire, regardez les pourcentages de dépenses dans six catégories – santé, soutien social, soutien aux entreprises, sécurité alimentaire, infrastructures et autres dépenses – et ce que cela représente en termes de PIB.

En termes de catégories de dépenses, le Timor-Leste a consacré environ 43% de la réponse totale au covid-19 en mesures de soutien social direct aux familles, le deuxième chiffre le plus élevé derrière Vanuatu, qui a consacré 72% du total à vos dépenses.

En moyenne, les dépenses nettes de soutien social ont été la priorité absolue pour ce groupe de pays, représentant environ 22% des dépenses totales dans les pays couverts, plus de 21% pour les dépenses de santé, 13% pour le soutien aux entreprises, 9% pour la sécurité alimentaire et 4% dans les infrastructures.

En supposant une certaine limitation dans les données disponibles, l'étude place une part de 31% dans les «autres dépenses» – ce qui comprend les dépenses telles que les forces de sécurité, les mesures d'urgence et les fonds sectoriels.

Les dépenses des pays en soutien social ont représenté 1% du PIB, les dépenses de santé représentant 0,5% du produit et le soutien aux entreprises représentant 0,4%.

Au Timor-Leste, l'aide sociale représentait 3,5% du PIB, les autres catégories tombant en dessous de 0,1%.

Six des sept pays déclarent des dépenses pour le soutien social, le soutien aux entreprises et la sécurité alimentaire, et cinq ont déclaré des dépenses pour la santé, avec seulement deux rapportant des dépenses d'infrastructure.

«Ce résultat est inattendu car les pays du Pacifique ont été critiqués pour avoir des réseaux de soutien social faibles financés par un gouvernement faible. La plupart des pays du monde qui n'ont pas de système de protection sociale en place se trouvent dans le Pacifique », note l'étude.

Bien que les dépenses de soutien social soient une «priorité claire», l'étude a noté les approches «très différentes» adoptées dans différents pays.

«Le Timor-Leste se distingue à la fois pour avoir alloué le plus grand montant de fonds à cet objectif (3,5% du PIB) et pour avoir adopté une approche universelle et pas seulement se concentrer sur le secteur formel», explique-t-il, indiquant 200 $ de soutien accordé à pratiquement toutes les familles du pays.

«Le fait que le Timor-Leste ait déjà mis en place une série de paiements en espèces – aux familles pauvres avec enfants, aux anciens combattants et aux personnes âgées, entre autres – l'a probablement rendu plus enclin à regarder au-delà du secteur formel. D'autres pays, cependant, se sont concentrés sur le secteur formel », indique l'étude.

Outre le soutien social, le Timor-Leste a mis en place un soutien aux entreprises pour maintenir l'emploi, des subventions à l'électricité, un soutien aux étudiants à l'étranger et des subventions aux travailleurs de première ligne, entre autres mesures.

Dans l'étude, cependant, il a été souligné que bien que positif, le soutien aux familles soulève «des questions évidentes sur la durabilité», d'autant plus qu'elles ne durent que trois mois.

Le gouvernement timorais intègre actuellement dans le budget général de l'État (OGE) de 2020 et 2021 un ensemble de mesures de relance économique qui comprendront un soutien aux familles et aux entreprises.

Le Timor-Leste a actuellement un cas actif de covid-19, avec 25 patients guéris et se trouve actuellement dans la quatrième période d'état d'urgence que le Gouvernement devrait prolonger de 30 jours supplémentaires.

ASP // JMC

Le contenu de Covid-19: Le Timor-Leste est le pays du Pacifique qui a dépensé le plus pour répondre à la pandémie apparaît en premier dans Vision.