Dans une note publiée par le fonctionnaire du gouvernement, qui est également ministre des Finances, Olavo Correia précise qu'après ces consultations, "la proposition sera présentée au Conseil de consultation sociale" et, "fin juin", soumise à l'Assemblée nationale pour discussion et vote.

Olavo Correia a expliqué que l'objectif de ces consultations est «d'avoir la contribution de tous à la construction de cet important instrument pour le pays», en tenant compte de la «phase spéciale» actuelle, en raison de la crise économique et sanitaire causée par la pandémie de la covid-19.

«Compte tenu de ce nouveau contexte, le gouvernement de la République du Cap-Vert a été confronté à la nécessité d'ajuster les politiques budgétaires pour l'année 2020, par l'élaboration d'un budget rectificatif, en les alignant sur les nouvelles priorités émergentes de cette crise, qui continuera d'affecter les perspectives de l'économie mondiale dans les années à venir », a-t-il justifié, mais sans avancer les prévisions contenues dans la nouvelle proposition de budget.

Un quart du produit intérieur brut (PIB) du Cap-Vert est tributaire du tourisme, mais en raison de la pandémie de Covid-19, le pays est fermé aux vols internationaux depuis le 19 mars, ce qui a des répercussions sur l'activité économique, alors qu'environ 14000 travailleurs sont déjà employés. trouvé en «mise à pied» dans l'archipel.

L'économie capverdienne devrait perdre 223 millions d'euros cette année en raison de la pandémie de Covid-19, soit plus de 11% du PIB du pays estimé pour 2020, selon le gouvernement.

Selon le rapport sur l'exécution et les mesures appliquées pendant l'état d'urgence pour contenir la pandémie, qui a prévalu, différemment selon les îles, du 29 mars au 29 mai, l'économie de l'archipel devrait perdre 24 723 millions cette année. escudos (223 millions d'euros).

"Au moins 8,7 milliards de contos (78,5 millions d'euros) auront été perdus en termes de richesse nationale pendant la période d'urgence", indique le rapport.

Le gouvernement capverdien a estimé un PIB de 211 095 millions d'escudos (1 909 millions d'euros) pour 2020, mais la révision pointe désormais à 186 372 millions d'escudos (1 685 millions d'euros).

«C'est l'objectif du Gouvernement du Cap-Vert, avec cette initiative, de renforcer l'impératif de renforcement de la résilience sanitaire, économique, énergétique, agricole et au niveau du secteur privé endogène, lié à l'effort de développement de l'économie numérique et de transformation numérique, comme point d'ancrage pour diversifier l'économie capverdienne et construire une économie d'exportation », a ajouté Olavo Correia.

Admis qu'il est encore «prématuré de prévoir l'impact de cette crise», Olavo Correia suppose qu'il est «prévisible» que «ce sera le moteur de l'augmentation des inégalités».

«Dans ce contexte, les politiques publiques doivent être réajustées afin de renforcer le rôle de l'État en tant que prestataire de santé, mais aussi afin de renforcer les politiques de redistribution axées sur les secteurs à faible revenu et de protéger, dans la mesure du possible, les revenus et les familles. », A-t-il soutenu.

Dans le processus de préparation de cette proposition de budget, Olavo Correia avait précédemment déclaré que l'exécutif «ne pouvait pas contribuer à une nouvelle récession économique» dans l'archipel, rejetant ainsi les augmentations d'impôts ou les baisses de salaires.

«Ce qui signifie que nous devons faire preuve de retenue en ce qui concerne toute augmentation d'impôt. Au contraire, les impôts ont tendance à rester dans un cadre de légers ajustements, mais il y a toute une stratégie en termes de négociation pour qu'il y ait, ici, report et accord en termes de délais de paiement, en tenant compte de la situation financière », a-t-il ajouté.

Le responsable gouvernemental a déjà estimé pour 2020 une récession historique au Cap-Vert qui pourrait atteindre 8% du produit intérieur brut (PIB), après plusieurs années de croissance économique supérieure à 5%.

Le Cap-Vert a enregistré une accumulation de 823 cas de covid-19 depuis le 19 mars, qui a causé sept décès, mais 377 ont déjà été considérés comme récupérés.

En Afrique, il y a 7 395 décès confirmés dans plus de 275 000 personnes infectées dans 54 pays, selon les dernières statistiques sur la pandémie du continent.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 450 000 morts et infecté plus de 8,4 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

PVJ // VM

Le contenu de Covid-19: le gouvernement capverdien entame des consultations sur le budget rectificatif apparaît en premier dans Vision.