Suite au plan de déconfiguration et de réouverture de l’activité culturelle, lundi les théâtres, cinémas et théâtres rouvriront dans la majeure partie du territoire national, sauf dans les municipalités de Moura, Odemira, Portimão, Rio Maior, Alandroal, Albufeira, Carregal do Sal, Figueira da Foz, Marinha Grande et Penela, où la situation de risque de pandémie de covid-19 est la plus élevée.

Bien que les premières cinématographiques aient généralement lieu le jeudi, de nombreux exploitants ont décidé d’anticiper pour lundi la première dans la salle de l’un des films qui a remporté le plus de prix et qui est l’un des favoris des Oscars: «Nomadland – Survive in America», par la cloche -fabricant -Américaine Chloé Zhao.

Avec Frances McDdormand, lauréate de deux Golden Globes et nominée pour sept Oscars, le film raconte l’histoire d’une femme qui voyage à travers l’Amérique en tant que nomade, vivant dans une caravane, travaillant dans des emplois temporaires et survivant sur la route, suite à une crise économique. .

Le film sera projeté à la fois dans des multiplexes, par des exploitants tels que NOS et UCI, ainsi que dans des salles indépendantes, telles que les cinémas Nimas et Ideal, à Lisbonne, et le cinéma Trindade, à Porto.

Le fonctionnement des salles de cinéma lors de cette réouverture sera le même au moment de la fermeture, avec une utilisation obligatoire d’un masque, la distance, le nettoyage des espaces, les circuits de circulation.

Quant aux horaires d’ouverture, selon l’Inspection Générale des Activités Culturelles (IGAC), les théâtres, cinémas, auditoriums et théâtres devront fermer à 22h00 en semaine et à 13h00 le week-end.

Les données les plus récentes de l’Institut du cinéma et de l’audiovisuel (ICA) indiquent que le parc des expositions de cinéma au Portugal compte 561 cinémas, mais interrogé par l’agence Lusa, une source de l’organisation a déclaré qu’elle ne disposait pas d’informations sur le nombre réel de cinémas. cinémas qui rouvriront.

Le 6 avril, lors d’une audition parlementaire, l’Association portugaise des entreprises cinématographiques (APEC) a prévenu que la carte de l’exposition cinématographique pourrait « se rétrécir assez sensiblement » en raison de la pandémie, calculant pour cette année une baisse de 50% des revenus.

«Nous avons une date d’ouverture avec d’immenses restrictions, au moins dans les 15 premiers jours, et cela posera des problèmes supplémentaires à une activité qui est représentée du nord au sud du pays, 365 jours par an, et dans laquelle il y a un risque élevé de rétrécir de manière très substantielle son offre de cinéma aux Portugais », a déclaré Paulo Aguiar, de la direction de l’APEC à l’époque.

Selon l’ICA, avec la pandémie de covid-19, l’exposition cinématographique au Portugal a subi, en 2020, une baisse de 75,55% d’audience et de revenus par rapport à 2019, pour un total de seulement 3,77 millions de téléspectateurs et 20,4 millions d’euros.

En février, Paulo Aguiar avait révélé à l’agence Lusa qu’entre 300 et 400 personnes auraient été au chômage avec la réduction d’activité et la fermeture temporaire des salles de cinéma, depuis le début de la pandémie.

Selon l’APEC, entre 1 500 et 1 600 personnes travaillent directement ou indirectement dans le secteur de la projection cinématographique, mais la réduction de l’activité dans les salles de cinéma et les deux périodes de fermeture temporaire ont conduit «entre 300 à 400 personnes ont peut-être quitté cette entreprise».

En plus de «Nomadland – Survivre en Amérique», les salles de cinéma présenteront, dans les semaines à venir, des films tels que «Mortal Kombat», de Simon McQuoid, l’animation «Raya et le dernier dragon», de Carlos Estrada et Don Hall, «Another round», de Thomas Vinterberg, et «A girl with potential», d’Emerald Fennell.

La première de l’un des succès au box-office en confinement mondial, «Godzilla vs. Kong», d’Adam Wingward, est prévue en mai et qui, selon le magazine Variety, a obtenu environ 70 millions de dollars (58,4 millions d’euros). Euros) de revenus globaux dans les salles qui pourraient fonctionner.

Certains théâtres indépendants retrouveront également des cycles interrompus, comme le cinéma Idéal, qui présentera quatre films du sud-coréen Hong Sang Soo, ou le cinéma Trindade, avec des sessions dédiées à Wong Kar Wai.

A noter également les ciné-clubs, qui ont réinventé le contact avec le public en période de pandémie, et se préparent également à reprendre des activités, comme le ciné-club de Viseu, qui présentera ce mois-ci «Prazer, Camaradas», de José Filipe Costa, Alvalade Cineclube, à Lisbonne, qui le 22 montrera «O Que Arde», de l’espagnol Oliver Laxe.

SS // TDI