Selon la directrice nationale de l'éducation, Eleonora Sousa, lors du réaménagement de la nouvelle année scolaire, le ministère de l'Éducation a décidé de diviser les classes avec plus de 20 élèves, dont la moitié suivront des cours pendant une période, avec des interruptions de 30 minutes, pour l'entrée l'autre moitié.

Les cours dureront 25 minutes, avec des intervalles de 5 minutes, au cours desquels les élèves ne changeront pas de chambre, mais les enseignants, afin de réduire la circulation au sein des écoles, a déclaré l'éducateur, avançant cela jusqu'à la 4e année d'école. les élèves scolarisés auront environ deux heures de cours en présentiel par jour, soit quatre cours.

Pour le deuxième niveau de l'enseignement de base et secondaire (5e à 12e année), les élèves auront plus d'heures, mais la moitié de la classe sera à l'école les lundis, mercredis et vendredis, tandis que l'autre moitié avoir des cours les mardis, jeudis et samedis, selon Eleonora Sousa.

Le directeur précise cependant que les lignes directrices laissent la possibilité à chaque commune d'adapter les horaires à ses spécificités, avec un «grand nombre d'écoles» pouvant fonctionner normalement.

«Parce qu'ils sont situés dans des endroits où le nombre d'élèves est réduit et les salles de classe permettent un fonctionnement normal», a souligné le directeur, faisant référence que, en complément des cours en présentiel, il y aura des cours à distance, transmis par radio, télévision et internet.

«Ce sont les alternatives, les scénarios que nous avons analysés et trouvés et que nous pensons avoir donné les lignes directrices que nous pensons être les meilleures», a poursuivi la même source à Lusa, pour qui tout ce travail est réalisé en collaboration avec le ministère de la Santé et Délégations du ministère de l'Éducation.

L'année académique commencera avec environ 132 mille élèves à différents niveaux d'enseignement, pratiquement le même nombre que l'année précédente, avec environ 20 mille élèves en préscolaire, 80 mille en éducation de base (1re à 8e ) et le reste dans l'enseignement secondaire (9e à 12e année), assisté de près de six mille enseignants.

Le directeur a déclaré que tout est prêt pour le début des cours et que le ministère de l'Éducation est en étroite coordination avec le ministère de la Santé, ayant déjà pris toutes les mesures en termes d'hygiène, de distance et d'utilisation obligatoire des masques dans les écoles.

Concernant l'utilisation des masques, le directeur national de l'éducation a indiqué que les élèves bénéficiant du soutien de la Fondation capverdienne d'action sociale scolaire (FICASE) recevront cet équipement sous forme de kits scolaires.

Il a également indiqué que les familles les plus vulnérables ont été identifiées, de sorte que leurs élèves reçoivent des masques de protection individuelle.

"Mais c'est un effort qui devra être fait avec les pères, les mères et les tuteurs, qui peuvent acheter des masques pour leurs élèves, ils doivent aussi collaborer", a déclaré Eleonora Sousa, demandant également la collaboration de l'ensemble de la société capverdienne.

La distance doit être garantie à l'intérieur des salles de classe, selon le directeur, ajoutant qu'un désinfectant et un chiffon seront mis à la disposition des étudiants, pour nettoyer leur matériel et le portefeuille qu'ils utiliseront, chaque fois qu'ils le jugeront nécessaire.

Dans les périodes de 30 minutes pour changer de classe, les espaces seront nettoyés par le personnel de nettoyage, a déclaré la porte-parole du ministère de la Santé.

Le directeur de l'éducation a reconnu la contrainte que la réduction des heures et les nouvelles règles peuvent créer chez les parents et tuteurs – qui ont un espace dans l'école pour laisser leurs enfants aller travailler plus tard – mais a estimé que seul le ministère de l'Éducation ne peut pas donnez cette réponse en disant que ce doit être un travail articulé entre la tutelle, les employeurs et les parents.

La directrice a également déclaré qu'elle avait déjà noté l'inquiétude et la peur des parents d'envoyer leurs enfants à l'école en raison de la pandémie, en s'assurant que toutes les conditions sont créées, considérant que le retour des élèves à l'école est essentiel pour leur santé mentale et psychologique, puisqu'ils sont à la maison depuis mars.

Selon le responsable, le gouvernement envisage toujours de créer un règlement ou une ordonnance pour l'enseignement à domicile.

Lors du Conseil des ministres de samedi, le gouvernement capverdien a décidé de reporter le début des cours en présentiel dans la capitale, Praia, à «après le 31 octobre» en raison de l'évolution de la pandémie de covid-19, en optant pour l'enseignement à distance.

Le Cap-Vert a un total de 5 771 cas de covid-19 et 57 morts.

RIPE // VM

Le contenu Covid-19: cours de 25 minutes et division des classes de la nouvelle année scolaire au Cap-Vert apparaît en premier à Visão.