La Banque africaine des exportations et des importations (Afreximbank) a déjà décaissé 3,5 milliards de dollars américains pour soutenir les pays africains dans la lutte contre la pandémie de covid-19, dépassant les 3 milliards initialement prévus.

Au 30 juin, la banque avait déjà décaissé plus de 3,5 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) au titre de l'instrument d'atténuation de l'impact de la pandémie sur le commerce (PATIMFA), après garantir, fin mars, un nouveau financement de 830 millions d'euros pour canaliser l'aide vers les pays les plus vulnérables aux effets du covid-19, lit-on dans une note adressée à Lusa.

Début mars, Afreximbank a approuvé le PATIMFA, d'une valeur de 3 milliards de dollars américains, soit environ 2,5 milliards d'euros, pour «aider les banques centrales des pays membres et d'autres institutions financières à s'acquitter des paiements de la dette et pour éviter les défauts financiers, être également disponible pour soutenir et stabiliser les ressources en devises de la banque centrale, financer les importations fondamentales dans des conditions d'urgence ».

La divulgation du montant de l'aide est incluse dans le rapport sur les comptes du premier semestre de la banque, publié cette semaine par l'institution financière basée au Caire, capitale de l'Égypte, dans lequel une augmentation de 10% des revenus est annoncée au cours des six premiers mois de l'année. année, malgré les limites imposées par la propagation de la pandémie de covid-19.

«Malgré l'impact de la pandémie de covid-19 sur les conditions sociales et économiques mondiales, Afreximbank a vu son bénéfice net augmenter de 10%, à 150,7 millions de dollars (127 millions d'euros) en juin de cette année, principalement en raison de une forte croissance de 134% des revenus nets de frais et commissions », lit-on dans la note.

Le total des actifs a augmenté de 34% à 19,3 milliards de dollars (16,3 milliards d'euros) à la fin du premier semestre, soutenu par une croissance de 26% des prêts, qui ont atteint 15,2 milliards de dollars (12,8 milliards d'euros), s'ajoute le rapport financier de cette banque multilatérale de financement commercial en Afrique.

«Nos performances financières au cours du premier semestre ont été agréables et ont démontré que nous continuions à nous concentrer sur la création de valeur pour les actionnaires, tout en respectant le programme de développement de la banque et en intensifiant le soutien à notre continent dans ses efforts pour contenir la propagation de la pandémie et ses conséquences dévastatrices », a commenté le président d'Afreximbank Benedict Oramah.

«Le résultat reflète la sagesse des mesures de réponse au covid-19 lancées par la banque à la mi-mars, lorsque nous avons donné la priorité à la santé de nos travailleurs, pour aider les pays membres à gérer l'impact de la pandémie et la nécessité de présenter une performance situation financière acceptable », a conclu le banquier.

En Afrique, il y a 27984 décès confirmés sur environ 1,2 million d'infectés par le nouveau coronavirus dans 55 pays, selon les dernières statistiques sur la pandémie du continent.

La pandémie de covid-19 a déjà fait au moins 813 000 morts et infecté plus de 23,6 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Après que l'Europe ait succédé à la Chine comme centre de la pandémie en février, le continent américain est désormais celui qui compte le plus de cas confirmés et le plus de décès.

MBA // SR

Le Covid-19: Afreximbank a donné 3,5 milliards de dollars aux pays africains jusqu'à ce que juin apparaisse en premier dans Vision.