1-1-e1669908198824-png
autoeuropa-a-un-nouveau-pre-accord-de-travail-qui-garantit-une

Autoeuropa a un nouveau pré-accord de travail qui garantit une augmentation minimale de 80 euros

Selon CT, le nouveau pré-accord de travail maintient l’augmentation de salaire de 5,2%, qui était déjà prévue dans le précédent pré-accord qui a été rejeté, mais avec la garantie d’une augmentation minimale de 80 euros, ce qui, en pratique, il devrait être de 100 euros pour la majorité des travailleurs, qui travaillent en équipes et qui recevront 20 euros supplémentaires dans leur allocation d’équipe.

Selon CT, la nouvelle convention préalable, effective à compter du 1er janvier 2023, prévoit également l’attribution d’une prime de présence mensuelle de 40 euros, qui ne manquera pas d’être versée en raison des « vacances, jours particuliers, jours de compensation, ‘ les jours morts (jours de non-production), les congés de mariage, les congés de maternité/parentaux et les jours de dégoût ».

« Le CT considère que l’accord désormais conclu est positif pour tous les travailleurs », a déclaré le coordinateur du CT, Rogério Nogueira, à Lusa, notant que, « dans la pratique, le nouveau pré-accord prévoit une augmentation minimale de 100 euros ».

« Pour la grande majorité des travailleurs d’Autoeuropa, qui travaillent en équipes, ce montant, de 100 euros, peut également être majoré des 40 euros de la prime mensuelle de présence », a souligné Rogério Nogueira.

Le nouvel accord préalable conclu lors des négociations entre CT et l’administration de l’usine automobile Volkswagen, à Palmela, dans le district de Setúbal, sera voté lors d’un référendum qui se tiendra les 15 et 16 décembre.

Contacté par l’agence Lusa, SITE Sul, le Syndicat des travailleurs des industries de transformation, des activités énergétiques et environnementales du Sud, a déjà fait savoir qu’« il tiendra les séances plénières de trois heures dans chaque quart de travail, ce qu’il a appelé à les 13 et 14 décembre [terça e quarta-feira]🇧🇷

« Nous avons invité le CT à être représenté aux séances plénières et à expliquer ce nouveau pré-accord aux travailleurs », a déclaré le syndicaliste Eduardo Florindo, de SITE Sul, à l’agence Lusa.

« Nous avons continué à penser que l’entreprise pouvait aller plus loin. Nous ne disons pas qu’il s’agit d’un mauvais accord, mais il était important que CT ne se limite pas à organiser le référendum et qu’il se rende disponible pour expliquer en détail ce pré-accord à tous les travailleurs lors des réunions plénières convoquées par SITE Sul « , a-t-il ajouté. Eduardo Florindo.

Le précédent pré-accord social a été rejeté le 6 décembre par la majorité des travailleurs d’Autoeuropa, avec 2 007 voix contre et 1 826 pour, dans un univers de plus de 5 000 travailleurs, dont seulement 3 865 ont exercé le droit de vote.

GR // JNM

Articles récents