1-1-e1669908198824-png
18086571_wm-5147211-8353947-jpg

« Vórtice » de Guilherme Branquinho remporte le prix du meilleur court métrage d’horreur portugais au MOTELX

Le film « Vórtice », de Guilherme Branquinho, a remporté dimanche le prix du meilleur court métrage portugais lors de la 16e édition du MOTELX – Festival international du film d’horreur de Lisbonne, a annoncé l’organisation.

Le film « emmène le spectateur dans un voyage auquel il ne peut échapper du début à la fin – l’une des choses les plus difficiles à réaliser dans un film et l’un des principaux objectifs à atteindre dans le genre auquel ce festival est dédié », a indiqué le jury, dans communiqué.

Le jury comprenait la journaliste Maria João Rosa, l’artiste musical Surma et le programmeur, conservateur et éditeur Tiago Bartolomeu Costa. Le prix est de cinq mille euros.

Le prix Méliès d’argent – ​​meilleur court métrage européen 2022 a été attribué à « Censor of Dreams » (France), de Léo Berne et Raphael Rodriguez, tandis que le film « Speak no Evil » (Danemark, Pays-Bas), de Christian Tafdrup, a remporté le distinction du meilleur long métrage européen

« Nous célébrons un film complet et complexe, défendant une idée du cinéma qui en tout nourrit le genre : le mal n’arrive que parce qu’on le veut », a déclaré le jury à propos du court « Censor of Dreams ».

« Speak no Evil » est une œuvre qui se concentre sur la « peur des autres dans un monde si plein d’informations et de méfiance. Réfléchissez à deux fois avant de vous faire de nouveaux amis », a-t-il ajouté.

Le jury a accordé une mention spéciale au court métrage « Reverso » (Portugal) d’André Szankowski, pour célébrer « un personnage et une interprétation, car il y a des films qui se cachent derrière des traumatismes, et il y a ceux qui prétendent être normaux pour exister » .

Le festival a mis les participants au défi de réaliser un micro SHORT d’horreur de deux minutes maximum avec un téléphone portable, une webcam ou une tablette, dans lequel l’œuvre gagnante était « O Phantom of My Childhood », de Carolina Aguiar, Francisco Magalhães et Pedro de Aires.

Dans ce choix, le jury, composé de la scénariste, réalisatrice, actrice et monteuse Ana Correia alias Peperan, du scénariste et acteur André Mariño et du DJ, scénariste et acteur Kiko is Hot, a indiqué que « de tous les courts métrages, c’est celui qui réussi à adapter un récit abstrait avec l’installation de la peur et surtout un lien émotionnel ».

Le prix du public est allé au film « Deadstream » (USA), de Joseph Winter et Vanessa Winter.

Le 16e MOTELX – Festival international du film d’horreur de Lisbonne a débuté le mardi 6 au Cinéma S. Jorge, à Lisbonne, dans une édition qui a présenté 12 courts métrages portugais en compétition.

Lors de la séance de clôture, qui a lieu aujourd’hui, le long métrage gagnant du festival, « Speak no Evil », sera projeté.

La 17e édition du festival aura lieu du 12 au 18 septembre prochain, au cinéma São Jorge, a indiqué l’organisation.

JE // JE

Articles récents