1-1-e1669908198824-png
vision-les-acores-recevront-80-me-supplementaires-au-prr-2

Vision | Les Açores recevront 80 ME supplémentaires au PRR –

Le gouvernement des Açores a annoncé aujourd’hui que la région recevrait 80 millions d’euros supplémentaires au plan de relance et de résilience (PRR) et a avancé que 90 millions de ce plan sont déjà dans les « bénéficiaires finaux ».

« Avec les nouveaux 80 millions, nous pourrons affiner certaines stratégies avec l’application spécifique de ces fonds », a déclaré aux journalistes le secrétaire aux finances, à la planification et à l’administration publique du gouvernement des Açores (PSD/CDS-PP/PPM). .

Duarte Freitas s’exprimait après une réunion de la commission spécialisée du Conseil économique et social des Açores (CESA) pour surveiller le PRR, qui s’est tenue à Ponta Delgada.

Dans le cadre de la version initiale du PRR, 580 millions d’euros ont été alloués aux Açores pour le respect du programme et 117 millions supplémentaires pour la capitalisation des entreprises.

« Environ 90 millions d’euros sur les 580 millions d’euros sont déjà dans les destinataires finaux de la région. Ce qui représente environ 15 %. Mais aussi sur les 117 millions, environ 24 millions sont déjà affectés à des entités aux Açores », a détaillé le ministre.

Duarte Freitas a également révélé que le contrat PRR aux Açores sera révisé en janvier 2023.

«Avec la reformulation que nous allons avoir à partir de janvier de ce qui est contractualisé dans le PRR, nous pourrons mieux adapter le programme à notre réalité. Cela s’ajoute aux 80 millions d’euros de plus que nous allons avoir. Nous allons définir les grandes orientations », a-t-il renforcé.

Le secrétaire régional a rappelé qu’il n’y a pas de « non-respect ni même de risque de non-respect » des objectifs de la « classe A du PRR », qui prévoient des sanctions, reconnaissant qu’il y a « quelques retards sur d’autres types d’objectifs ».

Selon lui, ces retards « sont entièrement récupérables ».

« C’est le signe que les choses avancent. On s’attend à ce que, l’année prochaine, les choses aillent de mieux en mieux. Une renégociation sera menée et certaines des choses qui ont été contractées avec Bruxelles seront affinées en fonction de notre réalité », a-t-il souligné.

Duarte Freitas a insisté sur le fait que les Açores sont des « otages » du Banco de Fomento (responsable de la capitalisation des entreprises), qui a été un « obstacle au développement » de la région.

« Notre attente est que la nouvelle direction de Banco de Fomento réponde aux besoins des Açores. Si le Banco de Fomento ne répond pas, nous essaierons de négocier directement avec Bruxelles pour une autre entité capable de gérer cela », a-t-il souligné.

Le 18 novembre, les nouveaux organes directeurs de Banco Português de Fomento ont été présentés, avec Celeste Hagatong en tant que présidente du conseil d’administration (non exécutif) et Ana Carvalho en tant que présidente exécutive.

La réunion du CESA était prévue dans le « but de clarifier certaines questions liées aux retards enregistrés dans l’exécution de certaines étapes et objectifs du PRR ».

La présidente du comité, Alexandra Bragança, a estimé que la réunion apportait un « éclairage nouveau » sur l’application du PRR dans la région, avançant que le CESA enverrait, d’ici le 16 décembre, un communiqué sur l’objet que les 80 millions d’euros devraient avoir. .

La femme d’affaires a salué la création d’une plateforme numérique sur l’application des fonds européens aux Açores et a insisté sur la nécessité de connaître les impacts des mesures PRR sur l’économie régionale.

« Nous continuons à insister sur le fait qu’il serait important de construire des indicateurs d’impact des mesures [do PRR] au niveau de l’économie régionale, ce qui ne se fait toujours pas. Nous avons laissé cette suggestion sur la table et nous continuerons à nous battre pour elle », a-t-il conclu.

RPYP // ACG

Articles récents