«La fermeture des frontières pour la circulation des personnes a paralysé les branches du transport routier international de passagers et du transport aérien», a expliqué Faruque Assubuji, vice-président des transports au CTA.

Le secteur des transports au Mozambique a accumulé des pertes de 7 594 millions de meticais (95,8 millions d'euros) au cours des trois derniers mois, en raison de l'impact de la pandémie, selon les comptes de la principale association d'employeurs du pays.

Le secteur est affecté par les restrictions de surpeuplement des transports publics, le roulement des travailleurs, la fermeture des écoles et tous les services non essentiels, a déclaré Faruque Assubuji.

En outre, "la fermeture des frontières pour la circulation des personnes a paralysé les branches du transport routier international de passagers et du transport aérien", a-t-il ajouté.

Le vice-président des transports a déclaré que l'impact négatif de Covid-19 avait aggravé une crise à laquelle une partie du secteur routier était déjà confrontée en raison des attaques armées dans le centre et le nord du Mozambique.

"Le secteur interprovincial des routes de passagers et de marchandises a également été affecté par les tensions politico-militaires dans la région centrale du pays, ainsi que par la situation des attaques des insurgés dans la province de Cabo Delgado", a déclaré Faruque Assubuji.

Le transport interprovincial de voyageurs a enregistré une perte de chiffre d'affaires de 3 144 millions de meticais (39,7 millions d'euros), soit 85%.

Le transport routier de marchandises est également affecté négativement par les restrictions imposées dans le cadre de covid-19, a-t-il souligné.

"Malgré l'autorisation de circulation des marchandises intérieures, la suspension de l'activité des entreprises a entraîné le refroidissement du transport de marchandises en raison de l'impossibilité du transit international de marchandises jugées essentielles", a déclaré Faruque Assubuji.

En ce qui concerne le transport aérien, le service international a cessé d'être exécuté et sur le marché intérieur, il a presque disparu: l'opération a chuté de 85%.

L'activité du secteur maritime a connu une baisse de 30% pour le segment cargo général et de 48% dans le domaine de la pêche.

«Le volume de facturation est sous pression lorsque le nombre de navires diminue. D'autre part, il y a aussi un certain retard dans le règlement des factures, tant internes qu'internationales », a conclu le président du service des transports du CTA.

Le Mozambique a un total cumulé de 472 cas d'infection par le nouveau coronavirus, avec deux décès et 138 récupérés.

Dans le monde, la pandémie a déjà fait plus de 416 000 morts, dont 5 678 en Afrique, où l'on compte plus de 209 000 personnes infectées dans 54 pays.

PMA // PNG