Les investissements obtenus grâce aux visas «or» ont reculé de 30% en août, en glissement annuel, à 57,6 millions d'euros, mais ont augmenté de 2,8% par rapport à juillet, selon les comptes rendus par Lusa sur la base des statistiques SEF.

En août, l'investissement résultant de l'octroi d'une Autorisation de Résidence pour Investissement (ARI) a atteint 57.694.424,11 euros, ce qui représente une baisse de 30% par rapport au même mois de 2019 (82,5 millions d'euros).

Par rapport à juillet (56 millions d'euros), les investissements levés grâce aux visas «or» ont augmenté de 2,8%.

Le mois dernier, 107 visas «dorés» ont été accordés, dont 97 via l’acquisition de biens immobiliers (25 lors de l’achat pour la réhabilitation urbaine) et 10 via le critère de transfert de capitaux.

L'achat de biens immobiliers a totalisé un investissement de 50,1 millions d'euros en août, dont 9 millions d'euros correspondent à l'acquisition pour réhabilitation urbaine.

Le transfert en capital a totalisé un investissement de 7,5 millions d'euros et aucun visa n'a à nouveau été accordé par création d'emplois.

Sur le total de l'octroi de visas «or» en août, 36 provenaient de Chine, 12 du Brésil, 10 de Russie, 8 d'Afrique du Sud et 7 des États-Unis.

Depuis le début de l'année, le montant levé par cet instrument s'élève à 496 millions d'euros, 10% de moins que l'investissement cumulé sur la même période de 2019.

Entre janvier et août, 915 visas «dorés» ont été délivrés.

En près de sept ans – le programme ARI a été lancé en octobre 2012 – l'investissement cumulé jusqu'en août dernier s'est élevé à 5 488 957 942,38 euros, avec l'acquisition de biens immobiliers à 4 958 811 718,50 euros.

Sur l'investissement total en acquisitions immobilières, 257 578 456,09 euros correspondent au besoin d'acquisition en vue d'une réhabilitation urbaine.

Les visas délivrés par transfert de capitaux s'élèvent à 530 146 223,88 euros.

Depuis la création de cet instrument qui vise à attirer les investissements étrangers, 9122 ARI ont été attribués: deux en 2012, 494 en 2013, 1526 en 2014, 766 en 2015, 1414 en 2016, 1351 en 2017, 1409 en 2018, 1245 en 2019 et 915 en 2020.

Jusqu'au mois d'août, en termes cumulés, 8 584 visas «or» ont été attribués via l'achat de biens immobiliers, dont 715 pour la réhabilitation urbaine.

En raison de l'exigence de transfert de capitaux, les visas accordés au total sont de 521 et 17 restent dus à la création d'au moins 10 emplois (au cours des derniers mois, aucun visa accordé par cette voie n'a été enregistré).

Par nationalité, la Chine est en tête pour l'octroi de visas (4 688), suivie du Brésil (968), de la Turquie (437), de l'Afrique du Sud (378) et de la Russie (350).

Depuis le début du programme, 15 647 titres de séjour ont été accordés aux membres de la famille réunis, dont 1 024 en 2020.

ALU // MSF