Le constructeur automobile semble se diriger vers une conduite cahoteuse

Récemment, de nombreux investisseurs ont regardé les actions Tesla avec les sourcils levés. Il y a quelques semaines (le 13 juillet), l'action affichait son plus haut historique: 1 794,51 $ intrajournalier, en hausse de 412% en moins de quatre mois. Qu'est-ce qui se passe ici? Elon Musk (PDG de Tesla) a-t-il trouvé un moyen de transformer le plomb en or? Ou y a-t-il d'autres choses qui se passent?

Tesla n'est certainement pas pour tout le monde
Investir dans des actions telles que Tesla ne convient certainement pas à tout le monde. Les mouvements de prix en une journée peuvent atteindre des dizaines de pour cent et cela nécessite plus que de simples nerfs d'acier. Il est même justifié de se demander s'il s'agit d'investir ou s'il est plus enclin à la spéculation. Quelle que soit votre opinion, vous devez savoir qu'investir / négocier / spéculer sur une action aussi extrêmement mobile que Tesla sera une montagne russe (émotionnelle).

Les chiffres des bénéfices
Sans regarder une analyse financière approfondie, il est possible de dégager quelques éléments à partir desquels vous pouvez tirer vos propres conclusions.

Gains
Le bénéfice médian par action prévu pour l'année prochaine est de 12,08 $. À un cours de clôture de 1 415,65 $, cela se traduit par un ratio cours / bénéfice (attendu) de 121 pour l'année prochaine. Si l'on considère les bénéfices des 12 derniers mois, le ratio cours / bénéfices est supérieur à 600.

Capitalisation du marché
La capitalisation boursière est le nombre d'actions en circulation multiplié par le cours boursier. À un taux de 1415,65 $, cela représente plus de 262 milliards de dollars pour Tesla.

Le concept de beaucoup ou peu ne peut être déterminé qu'en le comparant à autre chose: regarder deux grands constructeurs automobiles – Toyota et Volkswagen – donne une image intéressante. La valeur marchande combinée de Toyota et de Volkswagen est de 245 milliards de dollars (73 milliards de dollars pour VW et 172 milliards de dollars pour Toyota). Tesla vaut donc plus à lui seul.

Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est le nombre de voitures vendues. Pour Toyota et VW, c'était conjointement 20 millions de voitures en 2019; pour Tesla, 367 000. Les chiffres pour le premier semestre 2020 étaient les suivants: 180000 voitures pour Tesla et environ six millions pour la combinaison Toyota / Volkswagen. C'est un facteur de 33 fois plus de voitures pour la combinaison que pour Tesla.

L'importance de la Chine
Les ventes de Tesla aux États-Unis n'ont jamais pu égaler le pic du second semestre 2018. L'Europe et la Chine sont donc importantes pour la croissance. De ce point de vue, les tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine ne sont pas une bonne nouvelle.

Tesla dans le S & P500?
Être inclus dans le principal indice boursier mondial signifie beaucoup. À partir du jour où une action fait partie de l'indice, tous les fonds passifs (ETF) devront inclure le fonds. Cela crée une demande supplémentaire pour l'action. Pour le moment, il ne s'agit pas tant des ETF eux-mêmes (car Tesla ne fait pas encore partie de l'indice) mais des traders professionnels et des hedge funds qui anticipent la demande qui viendra des ETF.

Il n'est pas encore certain que Tesla sera inclus dans l'indice S & P500, mais pendant quatre trimestres consécutifs, ils ont déjà rempli l'une des conditions. De plus, l’indice est normalement «décalé» une fois par trimestre, mais la réglementation le permet à tout moment. Son éventuelle inclusion dans l'indice a donc un effet stimulant sur les prix.

Pression courte?
Il semble que Tesla soit fondamentalement «cher». Beaucoup de gens ont pensé cela avant et sont donc allés à court.

Il y a actuellement plus de 147 millions d'actions en circulation. Le nombre d'actions courtes s'élève à 12,7 millions, soit 8,63% du total des actions en circulation. En bref, beaucoup de gens «sont biaisés dans l’action»: ils devront opérer du côté acheteur pour limiter les pertes.

Cela indique également le danger d'être court. Après tout, une part ne peut jamais baisser de plus de 100%, mais elle peut augmenter de plus de 100% (et théoriquement même infiniment). Les gens qui ont vendu le stock à 500 $ sont déjà près d'une perte de 200%.

Une plus grande théorie de l'imbécile
Veuillez ne pas prendre cette affirmation trop littéralement! L'essentiel de cette théorie est que tout vaut la peine d'être acheté si vous pouvez trouver quelqu'un prêt à payer plus que vous.

En ce moment, l'action Tesla est chaude: un leader très charismatique et visionnaire, une industrie très intéressante et un prix en constante augmentation. En d’autres termes, cela attire également les investisseurs qui ne font pas leurs devoirs, ce qui permet à cette théorie de fonctionner à son meilleur.

La façon de procéder
Comme toujours en bourse, il y a des raisons d'acheter et de vendre. Fondamentalement, Tesla est actuellement (très) cher. Pourtant, il existe plusieurs autres facteurs – une inclusion possible dans l'indice S & P500 et un éventuel short squeeze – qui peuvent avoir un effet de poussée sur les prix. Donc, il y a place pour une augmentation. Dans le même temps, il y a aussi place pour une baisse; l'objectif de prix moyen de 36 analystes (selon Bloomberg) est de 1 098 $. Six des analystes conseillent un «achat», 16 un «garder» et 14 une «vente».

Comment gérer cela
Personne ne dit que vous devriez investir dans Tesla. Vous pouvez également regarder ce spectacle tranquillement depuis les coulisses. Cependant, si vous voulez prendre une position (longue ou courte), sachez que la voiture elle-même conduira sans aucun doute de manière fantastique, mais qu'en tant qu'investisseur – à la fois en marche avant et en marche arrière – vous vous dirigez vers une route cahoteuse.

Chez Binck, les gestionnaires de portefeuille sont disponibles pour des consultations privées par téléphone ou Skype. Vous pouvez également vous connecter avec Kaspar Huijsman, directeur de Binck Espagne et Portugal, via linkedIN www.linkedin.com/in/kasparhuijsman ou par e-mail à info@binckbank.com.

www.binckbank.com