Le président du Parlement européen a déploré ce vendredi la mort de Jorge Sampaio, avouant que c’est un jour triste pour le pays de l’ancien président de la République.

« Aujourd’hui est un jour triste pour le Portugal, pour tous les démocrates et pour la famille socialiste », peut-on lire sur le post de David Sassoli sur le réseau social Twitter, rédigé en portugais.

« Mes sincères condoléances à la famille de Jorge Sampaio, ancien président du Portugal, qui sera toujours une référence pour la social-démocratie et les défenseurs de l’État de droit », écrit le président du Parlement européen dans la publication qui accompagne une photographie de Jorge Sampaio.

Le président de la Commission européenne a également écrit un message sur Twitter, notant le « moment de tristesse » avant l’actualité faisant état du décès de Jorge Sampaio, une semaine après son hospitalisation. Ursula von der Leyen a également rappelé qu’elle avait rencontré l’ancien président de la République lors de sa première visite officielle au Portugal.

« J’ai eu l’honneur de rencontrer Jorge Sampaio lors de ma première visite officielle au Portugal. En ce moment de tristesse, j’adresse mes condoléances à la famille et aux amis. Mes pensées vont à ceux qui déplorent sa disparition, à l’intérieur et à l’extérieur du Portugal », a écrit von der Leyen sur Twitter.

Dans un message précédemment lu par le porte-parole de l’exécutif communautaire Eric Mamer, Jorge Sampaio a été décrit comme « un homme de principes et un ardent défenseur des droits humains », ainsi que son rôle dans la promotion de la dignité des réfugiés. Pour l’Exécutif, Jorge Sampaio a joué en tant que Haut Représentant des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations « un rôle crucial dans la promotion des droits et de la dignité des réfugiés arrivant en Europe, et particulièrement au Portugal, notamment à la suite du conflit en Syrie ».