S’adressant à l’agence Lusa, Isilda Neves, la nièce de l’homme âgé, a déclaré que l’homme avait été transporté par les pompiers à l’hôpital de Torres Novas, mercredi, et que son sort est inconnu depuis lors.

L’homme âgé « est sorti mercredi à 18h00″ et, à partir du moment où il a quitté l’hôpital, plus personne n’a plus entendu parler de lui », a souligné ce membre de la famille, notant que l’homme est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Isilda Neves a souligné que, bien qu’ayant reçu des contacts, la famille n’a pas été informée de la sortie de l’hôpital et que ce n’est que le lendemain, lorsqu’elle a tenté d’obtenir des informations sur la santé de l’homme, qu’elle a signalé la disparition.

Interrogé par Lusa par e-mail, le Centro Hospitalar do Médio Tejo (CHMT), qui intègre les unités de Torres Novas, Tomar et Abrantes, a indiqué que la personne âgée « a volontairement quitté le service des urgences ».

« Avec sa situation clinique stabilisée, l’usager a volontairement quitté le service des urgences » de l’unité de Torres Novas, « sans prévenir aucun professionnel de santé, en attendant une sortie médicale en salle d’attente », a-t-il expliqué.

La CHMT a relevé qu' »un quitus administratif a été effectué en fin » de mercredi dernier, comme d’habitude « en cas d’abandon volontaire du service d’urgence par les usagers ».

Selon l’hôpital, le service des urgences de l’unité Torres Novas a fourni « une assistance médicale à cet usager », mercredi en début d’après-midi, suite à « un conflit qui l’aurait impliqué ».

« Au moment du triage, le patient avait tous ses signes vitaux stables, sans aucune plainte ni douleur » et, lors de cette évaluation, « il est resté conscient, coopératif et cognitivement intact », a-t-il précisé.

Dans l’observation médicale, a-t-il dit, « il n’y a eu aucun changement et il n’y avait aucune preuve de changement de comportement ».

En réponse à Lusa, l’hôpital a déclaré n’avoir « eu connaissance de la disparition » de l’homme âgé que vendredi, après avoir signalé la famille aux autorités, après avoir collaboré à l’enquête.

Le CHMT a souligné qu’il restait « coopératif pour toutes les mesures qui pourraient être nécessaires », notant que « des recherches ont été effectuées volontairement dans toute l’unité de Torres Novas et le périmètre extérieur ».

L’hôpital a également exprimé sa « solidarité avec la famille en ce moment de grande inquiétude et d’anxiété ».

Toujours dans des déclarations à Lusa, une source du PSP s’est limitée à dire que des indications ont été données aux forces de sécurité et aux pompiers pour tenter de localiser le vieil homme disparu.

SM // VAM