Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a déclaré aujourd’hui que le président de la Commission européenne (CE) « attend beaucoup » de la présidence portugaise de l’Union européenne, considérant que les prochains mois seront « un semestre très chargé ».

«La présidente de la CE m’a dit qu’elle attend beaucoup de cette présidence portugaise, et a même expliqué qu’elle attend beaucoup parce que, comme tous les Européens, nous attendons beaucoup de l’effort de vaccination et donc de la lutte contre la pandémie, et attend beaucoup, car tout le monde nous espérons que la régulation du cadre financier pluriannuel qui commence à être appliquée cette année sera rapide et atteindra partout », a déclaré Marcelo Rebelo de Sousa dans des déclarations aux journalistes au Palais de Belém, aujourd’hui en fin d’après-midi.

«Il espère aussi beaucoup car nous espérons tous, malgré l’annonce des élections aux Pays-Bas à la fin du printemps, que jusqu’à la fin de la présidence portugaise, il y aura la ratification par les États de l’Union européenne du plan de résilience, et on attend aussi beaucoup de début de la conférence sur l’avenir de l’Europe », a ajouté le président.

Pour Marcelo Rebelo de Sousa, «les aspects fondamentaux sont aussi de surmonter la pandémie, de débloquer de l’argent et de débloquer celui qui est le plus facile à débloquer, non pas grâce à l’intervention de tous les pays, mais aussi à travers l’intervention de tous les pays, et ensuite regarder pour l’avenir de l’Europe, commencez à construire l’avenir de l’Europe ».

S’exprimant quelques heures après avoir reçu Ursula von der Leyen à Belém, Marcelo a également révélé qu’il y avait des éloges pour les premiers jours de la présidence portugaise.

«J’ai entendu des éloges pour la position portugaise au début de la présidence et la prédisposition du gouvernement portugais», a déclaré le président, ajoutant: «Ce sera un semestre très chargé, une présidence très difficile car il y a encore un sommet social, le sommet avec l’Inde, des rencontres avec l’Afrique, la reprise des relations, maintenant dans la nouvelle phase de la politique américaine, et il y a plusieurs fronts en même temps, et certains exigeants, comme la vaccination et la lutte contre la pandémie, qui sont pour hier, ne sont pas pour demain ».

Le président de la Commission européenne est arrivé aujourd’hui à Lisbonne pour la visite traditionnelle du collège des commissaires dans le pays qui prend la présidence du Conseil de l’UE, qui, compte tenu de la pandémie, se déroule dans un format réduit, avec la présence de seulement huit commissaires, et non le exécutif communautaire, et avec le programme réduit à un jour au lieu des deux habituels.

Ursula Von der Leyen est accompagnée des trois vice-présidents exécutifs, Frans Timmermans (responsable du portefeuille du Pacte écologique européen), Valdis Dombrovskis (Une économie au service des personnes) et Margrethe Vestager (numérique), ainsi que du vice-président et haut représentant Josep Borrell, responsable de la politique étrangère de l’UE.

La délégation comprend également la commissaire portugaise Elisa Ferreira (cohésion et réformes), et les commissaires Nicolas Schmit, qui est responsable des affaires sociales, l’une des principales priorités de la présidence portugaise, Margaritis Schinas (promotion d’un mode de vie européen) et Maros Sefcovic (relations interinstitutionnelles et prospectives).

Après la conférence de presse conjointe avec le chef de l’exécutif portugais, le président de la Commission européenne a rencontré, par visioconférence, le président de l’Assemblée de la République, Eduardo Ferro Rodrigues.

Ursula von der Leyen a également eu une réunion avec Marcelo Rebelo de Sousa et conclut le programme de la visite d’aujourd’hui à Lisbonne par un dîner de travail avec le Premier ministre, António Costa.

MBA (BYC) // SF

Contenu UE / Présidence: von der Leyen attend beaucoup de la présidence portugaise apparaît en premier à Visão.