S'adressant à la presse après une rencontre avec le ministre de l'Administration interne, Eduardo Cabrita, la commissaire Ylva Johansson a souligné que le nouveau pacte – présenté en septembre – propose une «approche pragmatique et sobre» du thème de l'asile et de la migration.

Reconnaissant qu '«il existe différentes approches» du sujet parmi les États membres, le Commissaire a estimé qu'il était nécessaire de «dé-dramatiser».

Eduardo Cabrita convient qu'il existe actuellement "des conditions historiques et politiques qui permettront de rapprocher les positions" sur un thème généralement fractionné entre les Etats membres.

D'autant qu'aujourd'hui, il n'y a pas de «situation de crise migratoire» comme les années précédentes, ce qui représente «une opportunité pour construire des solutions».

La proposition de pacte présentée par la Commission européenne, a-t-il estimé, "requiert un esprit d'engagement et de dialogue".

Le Portugal est «particulièrement bien placé pour jeter des ponts sur cette question», a-t-il assuré.

«On peut être optimiste», a estimé le commissaire, répondant à la question de savoir s'il est réaliste d'attendre la conclusion de la négociation du pacte pendant la présidence portugaise de l'Union européenne, qui aura lieu au premier semestre 2021.

La Commission a tenu «plusieurs consultations» avant de présenter le pacte et «la discussion a été moins dramatique et plus pragmatique», a-t-il déclaré.

"On dit souvent que le diable est dans les détails, mais il y a aussi de nombreuses opportunités dans les détails de la proposition", a-t-il dit, prévoyant que "tous les États membres devront prendre des engagements".

Soulignant que "la migration a toujours existé et existera toujours", le commissaire a proposé que la "peur" soit mise de côté et se concentre sur la gestion conjointe au sein de l'UE.

«La présidence portugaise est parfaitement bien placée pour poursuivre cette approche de la gestion des migrations. La présidence allemande n'est pas encore terminée, voyons jusqu'où nous pouvons aller », a-t-il déclaré.

La réunion de travail d'aujourd'hui entre le commissaire européen et le ministre portugais – en vue de préparer la présidence portugaise – a également porté sur les questions de la libre circulation, de la gestion des frontières de l'UE, de la lutte contre le terrorisme, du renforcement d'Europol, renforcement de l'espace Schengen.

Le Portugal est «déterminé à poursuivre un agenda qui renforce l'Europe en tant qu'espace de liberté, de sécurité et de justice», a garanti Cabrita, soulignant que «la liberté de mouvement ne devrait pas être affectée par la pandémie».

SBR // MDR

Le contenu UE / Présidence: le Pacte sur la migration est une «proposition équilibrée» apparaît en premier dans Vision.