« Ce qui est voulu avec cette Politique Agricole Commune, aujourd’hui réformée, c’est que, fondée sur la transition numérique et la transition écologique, elle garantisse aussi des revenus à tous les agriculteurs, qui portent une attention particulière à l’agriculture paysanne et au développement des territoires ruraux » , a déclaré Maria do Céu Antunes, à l’entrée d’une réunion informelle des ministres de l’agriculture de l’UE, qui se tiendra au Centro Cultural de Belém (CCB), à Lisbonne.

Le ministre a ainsi répondu aux revendications de plusieurs centaines d’agriculteurs qui ont manifesté à Lisbonne ce lundi pour réclamer une PAC qui développerait l’agriculture familiale, les zones rurales et favoriserait les circuits courts de commercialisation.

En effet, cette PAC prévoit « une redistribution plus juste » en ce qui concerne les « paiements directs », a défendu Maria do Céu Antunes.

« Nous sommes bien conscients de l’importance de la petite agriculture pour l’occupation de notre territoire afin de stimuler les circuits courts et, par conséquent, l’engagement de cette réforme est que personne ne soit laissé pour compte », a souligné le ministre.

La présidence portugaise du Conseil de l’UE et les négociateurs du Parlement et de la Commission européenne n’ont pas réussi, après des jours de négociations, à parvenir à un accord sur la PAC, qui est l’une des priorités de la présidence portugaise depuis son entrée en fonction en janvier dernier.

Maria do Céu Antunes a toutefois reconnu qu’elle était « confiante » dans l’engagement des institutions européennes à « créer les meilleures conditions » pour enfin parvenir à un accord sur cette question.

« Si cela n’arrive pas, ce ne sera certainement pas à cause d’un manque d’engagement de la présidence portugaise, qui a fait d’emblée de l’achèvement de cette réforme une priorité. Mais nous ne le faisons pas seuls, nous le faisons avec nos pairs et c’est dans ce sens que nous continuons également à travailler ici à Lisbonne », a-t-il ajouté.

Maria do Céu Antunes préside cette réunion informelle des ministres de l’Agriculture de l’Union européenne (UE), sur le thème des systèmes alimentaires, de l’innovation et de la gestion des ressources naturelles.

Lors de cette réunion, le ministre prévoit une réflexion et un engagement des ministres de l’UE à créer « un système alimentaire robuste qui contribue à l’autonomie stratégique de l’Europe ».

Après la réunion, une conférence de presse aura lieu avec la ministre de l’Agriculture du Portugal, Maria do Céu Antunes, et avec le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski.

BYC (PE) // ANP

Le contenu UE/Présidence : la réforme de la PAC accorde une « attention particulière » aux petits agriculteurs, garantit le ministre apparaît en premier à Visão.