1-1-e1669908198824-png
turismo-do-algarve-prevoit-un-taux-doccupation-de-fin-dannee

Turismo do Algarve prévoit un taux d’occupation de fin d’année supérieur à 80%

« Après deux ans conditionnés par la pandémie [de covid-19], nous avons connu une année de reprise croissante et qui, pour la nouvelle année, affiche des perspectives très positives, avec un taux d’occupation moyen supérieur à 80 %. Certains hôtels, en particulier ceux qui ont déjà leurs propres programmes de divertissement, sont souvent complets depuis un certain temps », a déclaré João Fernandes.

La même source a souligné la contribution du marché portugais à cette occupation, soulignant que « bien que le marché national soit toujours le plus pertinent à la Saint-Sylvestre, cette année il s’est fait sentir avec une présence encore plus expressive ».

Les réservations pour la période de fin d’année et le ‘réveillon’ ont eu cette année « plus de réservations directes, sans intermédiation », et faites « plus tôt », a indiqué le président de la RTA, soulignant que « les perspectives météo » pour le passage de l’année « pointe vers des températures minimales de 15 degrés et des maximales de 20 degrés, avec de bonnes ouvertures ».

Les perspectives sont ainsi bonnes « en termes de météo », ce qui donne « l’opportunité d’être dehors, avec une affiche de réveillon très forte dans plusieurs localités de l’Algarve », a-t-il ajouté, estimant que ces prévisions font « également anticiper cette dernière les réservations à la minute vont augmenter ».

« Du point de vue des marchés internationaux, l’Espagne est aussi toujours un « plat fort », car les régions transfrontalières – d’Andalousie, d’Estrémadure, mais aussi de Galice, qui a une tradition générationnelle de venir en Algarve à cette époque et en l’été, ils seront également présents avec un bon niveau de réservations », a-t-il ajouté.

Aux marchés portugais et espagnol s’ajoutent les « marchés traditionnels » de l’Algarve, comme le « Royaume-Uni, les Pays-Bas et les marchés francophones », qui, selon le président de la Région touristique, « montrent de bons signes ». ”.

« Ce sont les raisons pour lesquelles AHETA [Associação de Hotéis e Empreendimentos Turísticos do Algarve]l’association hôtelière de la région, s’attend à une augmentation de 10% de son chiffre d’affaires sur cette période, ce qui est très significatif », a-t-il souligné.

A la question de savoir si l’augmentation du chiffre d’affaires est liée à une plus grande demande ou à une augmentation des prix, João Fernandes a répondu que l’augmentation de 10% prévue par l’AHETA résulte de « deux facteurs combinés ».

« Les prix ont suivi le coût des facteurs de production à cause de l’inflation. En pratique, cela a également des répercussions sur les ventes au public », a ajouté le directeur de Turismo do Algarve, une région qui, « par rapport aux destinations concurrentes du sud de l’Europe, continue d’être un bon pari » pour ceux qui veulent passer un quelques jours de repos au passage de l’année.

Concernant les programmes qui existent dans la région pour la nuit du 31 au 1er janvier, João Fernandes a déclaré qu’il y avait « des opportunités pour tous les goûts » et « une programmation très forte en termes d’animation, de concerts, de feux d’artifice et de comédies musicales aquatiques, comme dans les cas d’Albufeira ou de Portimão ».

“Le réveillon du Nouvel An est bien connu à la fois à Praia dos Pescadores et à Praia da Rocha, mais nous avons aussi d’autres réalités, comme Tavira et Lagos, ou à l’intérieur de l’Algarve également, comme Monchique, qui est de plus en plus recherchée après pour cette période. , ou même Quarteira », a-t-il conclu.

CMH // MAD

Articles récents