Un an après avoir créé dans la ville du Minho « Catarina et la beauté de tuer les fascistes », Tiago Rodrigues revient avec « Please please please », un spectacle issu de la collaboration avec la chorégraphe française Mathilde Monnier et la chorégraphe hispano-suisse La Ribot , qui marque le 16e anniversaire du Centre culturel Vila Flor (CCVF), le 17 septembre, à partir de 19h30.

Le 4 décembre, la même installation culturelle reçoit la première absolue de « Orlando », une coproduction mise en scène par Albano Jerónimo et un texte de Cláudia Lucas Chéu, sur les questions « d’inclusion et de minorités », qui, à Guimarães, sera  » plus qu’une pièce de théâtre ».

« À Lisbonne et à Porto, ce sera une pièce de théâtre. Pour Guimarães, c’est plus que cela. Des ateliers seront organisés avec les communautés et un documentaire. Des travaux seront également réalisés avec les étudiants de la licence en Théâtre de l’Université du Minho. ‘Orlando’ est l’Orlando de Virginia Woolf, mais c’est plus que cela. Il parle de questions d’identité de genre, de tolérance et de relation à l’autre », a expliqué la directrice artistique d’A Oficina, Fátima Alçada.

Le week-end suivant (11 décembre), Sara Barros Leitão présente au CCVF avec « Monologue d’une femme prénommée Maria avec son employeur », qui constitue une « grande réflexion sur les femmes qui accomplissent des tâches absolument essentielles », mais « elles sont extrêmement invisibles ». , a ajouté le responsable.

L’engagement de la coopérative municipale de Guimarães envers le théâtre s’étend au Teatro Oficina, qui revient sur scène le 8 octobre, avec « Un demi-kilo de viande », une coproduction avec la compagnie de théâtre Yellow Silvestre, à la Mostra de Amadores de Teatro, du 22 au 24 octobre, et des actions de formation, programmées pour la période du 4 octobre au 31 mai 2022.

En musique, la programmation se distingue par le retour de Manta, festival de musique qui se tiendra les 10 et 11 septembre, avec Silvia Pérez Cruz et Mallu Magalhães, par les concerts de Manel Cruz (16 octobre) et Alice Phoebe Lou (30 octobre ), au Grand Auditorium du CCVF, pour le retour de la programmation du café-concert du CCVF, avec Glockenwise, le 29 octobre, et pour la 30e édition de Guimarães Jazz, en novembre.

En danse, Guimarães accueillera la première absolue de « I still need… time », créé par Paulo Ribeiro, le 15 octobre à 19h30.

Le programme comprend également l’inauguration du deuxième cycle d’expositions en 2021, par le Centre d’art international José de Guimarães, et le démarrage du projet Changement et intervention créative dans l’artisanat, le 30 octobre, à Loja Oficina, l’espace de la coopérative dans le Centre historique de Guimarães.

Concernant les quatre derniers mois de 2021, le directeur exécutif de l’Atelier, Ricardo Freitas, a déclaré que les spectacles du Grand Auditorium du CCVF auront déjà une capacité maximale de 75 % (595 places) et que, pour octobre, il vise d’avoir la salle « pas de chaises de sécurité ».

TYME // MAG