1-1-e1669908198824-png
tap-lugt-affirme-que-lindemnisation-ne-correspond-pas-a

TAP : L’UGT affirme que l’indemnisation ne correspond pas à la réalité des Portugais

Le secrétaire général de l’UGT, Mário Mourão, s’adressait aux journalistes à l’issue d’une rencontre avec le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, qui a commencé à recevoir les partenaires sociaux aujourd’hui, au palais de Belém, à Lisbonne.

Interrogé pour savoir si la polémique TAP était présente lors de l’audience avec le chef de l’Etat, Mário Mourão a indiqué que « l’UGT est préoccupée par ce que sont la majorité des Portugais », jugeant « nécessaire d’aller au-delà de ces questions ».

«Ce sont des situations très inappropriées par rapport à ce que vivent la plupart des Portugais. Il est nécessaire de créer plus de justice, car dans le moment difficile que nous vivons, nous avons besoin de justice, de donner confiance aux Portugais et nous avons besoin du Portugal pour avoir un climat de prospérité, plus de justice sociale et plus de compréhension entre les gens l’année prochaine », il a dit.

« Une nouvelle année arrive, nous espérons qu’il y aura aussi une situation de plus grande stabilité et que le gouvernement pourra résoudre rapidement ces problèmes qu’il a », a-t-il dit, soulignant que « les Portugais commencent à avoir une certaine méfiance et une certaine incertitude ». sur l’avenir qui existe déjà. ”.

Alexandra Reis a touché une indemnité d’un demi-million d’euros pour avoir quitté prématurément, en février, le poste de directrice générale du transporteur aérien, alors qu’elle devait encore exercer des fonctions pendant deux ans.

La compensation d’Alexandra Reis a été critiquée par toute l’opposition et même remise en cause par le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, lorsqu’il a déclaré qu' »il y a ceux qui pensent » qu’il serait « beau » que le secrétaire d’État renoncer au montant.

Selon l’UGT, l’audience avec Marcelo Rebelo de Sousa comprenait également le bilan de cette année, ainsi que l’analyse du budget de l’État pour 2023 (OE2023).

« Nous espérons qu’il s’agira d’un budget flexible, qui permettra de faire face à toute situation qui pourrait devoir l’être l’année prochaine compte tenu de la situation d’incertitude que nous vivons », a-t-il souligné.

Outre Mário Mourão, Lucinda Dâmaso, présidente, ainsi que le secrétaire général adjoint, Sérgio Monte, et le secrétaire général adjoint, José Cordeiro, faisaient également partie de l’entourage de l’UGT.

Ce jeudi, le président de la République reçoit également la Confédération du commerce et des services du Portugal (CCP), la Confédération générale des travailleurs portugais – Intersyndicale nationale (CGTP-IN) et la Confédération des entreprises du Portugal (CIP).

AAT // CSJ

Articles récents