La direction de TAP organise aujourd'hui et vendredi une série de réunions techniques avec la commission des travailleurs et les syndicats sur le plan de restructuration de la compagnie aérienne qui sera présenté à Bruxelles le 10 décembre.

Les réunions avec les représentants des travailleurs se déroulent dans le cadre du processus de restructuration de l'entreprise, dont la première phase du plan est déjà achevée, selon le ministre de l'Infrastructure et du Logement, Pedro Nuno Santos.

Aujourd'hui, des réunions ont lieu avec le Syndicat des pilotes de l'aviation civile (SPAC), le Syndicat national du personnel navigant de l'aviation civile (SNPVAC) et la Commission des travailleurs, comme l'ont confirmé les entités à Lusa.

Vendredi, ce sera au tour des syndicats de travailleurs du foncier de savoir ce qui est prévu dans le plan de restructuration, qui doit être présenté à la Commission européenne avant le 10 décembre.

De l'autre côté de la table se trouveront le représentant de la direction et coordinateur du plan de restructuration, Miguel Malaquias, ainsi que Carlos Elavai, du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG), qui prépare le plan, et le directeur des ressources humaines de TAP, Pedro Ramos.

Mardi, Expresso a rapporté que Cunha Vaz e Associados avait été choisie, dans le cadre d'une consultation publique, pour conseiller TAP, ayant pour mission principale en ce moment le dossier de restructuration de l'entreprise.

Contacté par Lusa, António Cunha Vaz a confirmé le choix, mais a ajouté qu'ils n'avaient pas encore commencé à travailler avec la compagnie aérienne et qu'ils attendaient actuellement un contact de la TAP pour se rencontrer, ce qui, selon lui, se produira «un de ces jours».

Lusa a contacté le ministère des Infrastructures sur les raisons qui ont motivé l'embauche d'une entreprise pour conseiller la TAP, qui dispose de son propre bureau de communication, et la tutelle a répondu que «ce type d'embauche fait partie de la direction exécutive de TAP, non c'est au gouvernement de commenter ».

La semaine dernière, le ministre de l'Infrastructure a déclaré au Parlement que «la première phase» du plan de restructuration de la TAP «est terminée» et que les négociations avec les syndicats commenceraient «maintenant».

Pedro Nuno Santos, qui a été entendu au parlement, dans le cadre de l'évaluation spéciale de la proposition de budget de l'État 2021 (OE2021), a souligné que le plan de restructuration «sera exigeant» et «très difficile», car autrement Les Portugais ne comprendraient pas l'injection d'argent public qui se fait.

"Nous avons une compagnie aérienne surdimensionnée par rapport à la réalité actuelle et nous devons parvenir à un processus de restructuration garantissant que la compagnie sera viable et durable", a défendu Pedro Nuno Santos.

"Nous ne pouvons pas maintenir artificiellement une dimension qui n'a actuellement aucune demande attendue", a ajouté le ministre.

Devant les députés, le ministre a également réaffirmé que la TAP devra utiliser la totalité des 1 200 millions d'euros du prêt de l'Etat d'ici la fin de l'année.

Le 15 octobre, Pedro Nuno Santos a annoncé au parlement que 1 600 travailleurs du groupe TAP partiraient d'ici la fin de l'année, après avoir déjà laissé 1 200 employés.

Auparavant, le ministre de l'Infrastructure et du Logement avait déjà déclaré que la TAP renonçait à des commandes déjà passées et «négociait le retour de certains avions».

MPE (DF / ALU / ALYN) // MSF

Contenu du TAP: Les réunions avec les syndicats sur la restructuration des entreprises commencent aujourd'hui à Visão.