1-1-e1669908198824-png
tap-dit-que-la-proposition-dana-daugmenter-les-redevances-aeroportuaires

TAP dit que la proposition d’ANA d’augmenter les redevances aéroportuaires est disproportionnée

Dans un communiqué, le transporteur s’est dit « très préoccupé par l’intention annoncée d’augmenter les redevances aéroportuaires révélée par le concessionnaire des principaux aéroports portugais ».

La TAP a garanti que « cette mesure serait disproportionnée, compte tenu de l’absence d’investissements significatifs dans les aéroports portugais ces dernières années et des inefficacités et contraintes récurrentes, qui affectent notamment le niveau de service rendu aux compagnies aériennes et à l’ensemble des passagers utilisant l’aéroport de Lisbonne. ”.

Selon le transporteur, « les valeurs proposées par ANA Aeroportos pour entrer en vigueur le 1er janvier 2023 représenteraient des augmentations par passager de 35 cents aux Açores, 79 cents à Madère, 80 cents à Faro, 81 cents à Porto et 1,53 cents par passager euros à Lisbonne ».

« Si ces augmentations devaient se matérialiser, ajoutées à la forte augmentation des prix du carburant, elles signifieraient une augmentation des coûts des compagnies aériennes avec un impact sur les prix des voyages pour les résidents au Portugal, ainsi qu’une réduction de la compétitivité du Portugal en tant que destination touristique », a averti le entreprise.

Selon la compagnie, les augmentations « contribueraient également à aggraver la situation économique de TAP Air Portugal, principal client des aéroports nationaux, des passagers aériens en général et des passagers portugais en particulier, notamment ceux résidant dans les régions autonomes ».

La TAP considère qu' »avant même ces augmentations, les redevances facturées aux passagers sur les vols intérieurs entre les aéroports portugais ou avec escale au hub de Lisbonne sont déjà significativement plus élevées que celles pratiquées dans les aéroports et hubs des principales compagnies aériennes européennes » concurrentes de la TAP. transporteur, avertissant que « les redevances aéroportuaires facturées aux passagers voyageant d’Europe vers le Brésil, les États-Unis ou l’Afrique sont déjà nettement plus élevées au Portugal que celles facturées aux passagers qui s’arrêtent dans les principaux hubs européens ».

La société a déclaré qu ‘«elle participera activement au processus de consultation lancé par ANA Aeroportos et informera l’ANAC [Autoridade Nacional da Aviação Civil] et d’autres autorités compétentes de leur opposition déterminée à ces augmentations des redevances aéroportuaires au Portugal et de la nécessité de trouver une approche différente en ce qui concerne les redevances aéroportuaires qui pourraient fonctionner comme un facteur de compétitivité pour l’économie portugaise ».

ALYN // JNM

Articles récents