Les frais de personnel de TAP, S.A. ont baissé de 39,1% jusqu'en septembre par rapport à la même période en 2019, correspondant à 200 millions d'euros, avec 729 travailleurs en CDD quittant l'entreprise, selon les résultats publiés aujourd'hui.

Selon le compte de résultat de la TAP, communiqué aujourd'hui à la Securities Market Commission (CMVM), la société est passée de 511,7 millions d'euros au cours des trois premiers trimestres de 2019 à 311,7 millions d'euros jusqu'en septembre de cette année. , soit une baisse de 39,1%.

Dans les chiffres qui ne concernent que les mois de juillet, août et septembre, «les frais de personnel ont été réduits de 49% par rapport à la même période en 2019», peut-on lire dans le communiqué envoyé aujourd'hui par TAP au marché.

«Cette réduction contribue également au non-renouvellement des contrats à durée déterminée. À la fin du mois de septembre 2020, 729 travailleurs avaient vu leurs contrats prendre fin et avaient quitté TAP », indique le communiqué.

Selon les principaux indicateurs opérationnels publiés par l'entreprise, dans le personnel actif, qui n'inclut pas le personnel non salarié et non actif, TAP comptait 8510 travailleurs en septembre de cette année, 429 de moins que 8937 sur la même période de 2019.

«Au cours du troisième trimestre, la TAP a eu recours à un soutien extraordinaire à la reprise progressive», avec «un mécanisme de réduction du temps de travail entre 70% et 5%», précise-t-il.

L'entreprise explique que «ce nouveau régime a été une contribution très importante, mais le caractère temporaire de ce cadre rend impératif l'adoption de solutions permanentes, à réaliser à travers des négociations avec les syndicats représentant les travailleurs de la TAP».

Le ministre de l'Infrastructure et du Logement, Pedro Nuno Santos, a annoncé au parlement, le 4 novembre, que «la première phase» du plan de restructuration de la TAP était terminée et que les négociations avec les syndicats étaient sur le point de commencer.

«La première phase du plan de restructuration est terminée, ce qui nous permet d'entamer des négociations avec les syndicats. Ce travail va commencer maintenant », a déclaré Pedro Nuno Santos lors d'une audition au parlement, dans le cadre de l'évaluation spéciale de la proposition de budget de l'État 2021 (OE2021).

"Nous avons une compagnie aérienne surdimensionnée par rapport à la réalité actuelle et nous devons parvenir à un processus de restructuration garantissant que la compagnie sera viable et durable", a défendu Pedro Nuno Santos.

Le 15 octobre, Pedro Nuno Santos a annoncé au parlement que 1 600 travailleurs du groupe TAP partiraient d'ici la fin de l'année, après avoir déjà laissé 1 200 employés.

JE (MPE / DF / ALU / ALYN) // EA

Contenu TAP: 729 employés en moins et les coûts de personnel diminuent de 200 ME jusqu'à ce que septembre apparaisse pour la première fois à Visão.