En réponse aux questions de Lusa, le STCP a précisé que l'appel d'offres pour la livraison de 81 véhicules pour le renouvellement de la flotte s'est terminé fin octobre 2019, avec la décision d'attribuer la fourniture, les bus devant «commencer à rouler, de manière échelonnée, entre septembre 2020 et octobre 2021 ».

Cependant, en mai, l'appel d'offres pour l'acquisition de cinq véhicules 100% électriques a pris fin et les deux propositions reçues "sont en phase d'analyse et de sélection", avec l'entrée dans le parc STCP entre "juin et octobre 2021".

Selon le STCP, sur les 81 bus à gaz, 19 mesurent environ 3,4 mètres de haut et les 62 restants sont de type à faible floraison, avec une hauteur d'environ 3,2 mètres.

«STCP dispose de véhicules de différents types afin de répondre à des besoins spécifiques, tant en termes de demande de passagers qu'en termes de lieux de transit», justifie l'entreprise.

Ces 81 bus à gaz et cinq bus électriques ont été la cible du deuxième appel d'offres lancé par STCP pour renouveler sa flotte.

D'ici à la fin de 2021, lorsque tous les véhicules auront été livrés, l'entreprise aura renouvelé «64% du parc, pour un total de 269 véhicules».

Dans le cadre d'un premier appel d'offres lancé en avril 2017, 188 véhicules ont été achetés, dont 173 bus à essence et 15 bus électriques.

Selon le STCP, fin mai, tous les bus électriques et 115 bus au gaz naturel étaient en circulation.

Les 58 autres véhicules devraient être livrés au «troisième trimestre» de cette année.

Ce concours concerne 173 bus d'environ 3,5 mètres de haut et 15 bus d'environ 3,2 mètres de haut.

L'investissement, de 46,7 millions d'euros, a reçu un financement communautaire «supérieur à 13 millions d'euros».

Le STCP précise que «cette opération comprend également la mise en place de nouvelles stations-service (Via Norte Collection Station), qui est en phase de conclusion».

Ces nouvelles stations sont désormais «en préparation des tests finaux pour les licences d'inspection et d'exploration».

L'opération couvre également «l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (Frank Collection Station)», qui est «pleinement opérationnelle depuis novembre 2018».

Le montant total des investissements dans le renouvellement de la flotte est supérieur à 23 millions d'euros, avec une contribution de 4,7 millions du Fonds de cohésion.

ACG // JAP