Le Sporting SAD a présenté lundi une perte nette de 33 millions d’euros dans le rapport et comptes 2020/21, publié par la Commission portugaise des marchés financiers (CMVM).

« Le résultat net négatif de 33 millions d’euros présenté cette année est la conséquence directe d’un contexte mondial de crise, avec des conséquences sur la baisse des revenus de transaction des joueurs et des revenus d’exploitation en raison du manque de public dans les stades », précise Frederico Varandas, président du club et du conseil d’administration de la SAD, dans un message publié dans le document, qui analyse les comptes entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021.

Dans le rapport et les comptes 2019/20, le Sporting SAD avait présenté un résultat net positif de 12,5 millions d’euros, Frederico Varandas soulignant qu’il y a « d’énormes défis à relever », malgré l’éloge de « l’importance des bases de travaux de construction » qui ont permis « de traverser cette période ».

Pour justifier le résultat, le dirigeant du Sporting souligne que le récent marché des transferts « a enregistré une baisse de la valeur des transactions de 2 828 millions d’euros (43%) dans les cinq premières ligues par rapport à 2019 », dernier marché de l’été avant le covid-19 pandémie.

« La valeur totale des transactions sur les deux marchés en 2021 (3 822 millions d’euros) est encore plus faible qu’en 2015 (3 850 millions d’euros), et la valeur a augmenté d’environ 73 % entre 2015 et 2019 », a-t-il ajouté, assurant que le Sporting cherchera à maintenir un équilibre dans la gestion.

Le Sporting CP SAD a enregistré une baisse du chiffre d’affaires des transactions joueurs de 71 millions d’euros (67%), malgré les ventes de Marcos Acuña pour 11,25 millions d’euros et Marcus Wendel pour 20,3 millions d’euros, plus variables, ayant également une baisse du résultat d’exploitation, hors des transactions de joueurs, de 20 millions d’euros (estimées), « résultant de la fermeture de sites sportifs, avec des conséquences directes en l’absence de recettes de billetterie ».

SAD dos ‘leões’ a clôturé la saison sportive 2020/21 avec un chiffre d’affaires de 100,2 millions d’euros, ce qui représente une « réduction de 43% par rapport à la même période de l’année précédente ».

« Cette baisse s’explique d’une part par la baisse des revenus commerciaux due à la pandémie, mais d’autre part, par le fait que, dans le même temps, le chiffre d’affaires record de 175 millions d’euros a été battu, largement tiré par les ventes les plus élevées jamais enregistrées par le Sporting SAD, le joueur Bruno Fernandes », souligne le document.

Le résultat d’exploitation et les gains du Sporting SAD ont évolué négativement entre les saisons 2019/20 et 2020/21, enregistrant une baisse de 4,1 millions d’euros.

Les comptes seront soumis aux actionnaires lors d’une assemblée générale prévue le 6 octobre à 18h00, l’administration dirigée par Frederico Varandas demandant l’autorisation de procéder à un emprunt obligataire à hauteur de 50 millions d’euros.

« Décide sur l’autorisation à conférer au Conseil d’Administration, en application et pour l’objet du paragraphe 2 de l’article 8 des statuts, pour une ou plusieurs émissions obligataires, dans la limite d’un montant global maximum de 50 000 000 euros (cinquante millions d’euros), à réaliser par voie d’offres publiques de souscription d’obligations ordinaires, d’une maturité n’excédant pas 4 ans et d’une valeur nominale unitaire de 5 euros (cinq euros), qui auront lieu jusqu’au 30 septembre 2022 », fait référence à l’un des points à l’ordre du jour.

AJO // AMG