La leader parlementaire du PAN, Inês de Sousa Real, a défendu aujourd’hui que le parti saura se renouveler dans un «nouveau cycle» après le départ de la direction du député André Silva et n’a pas exclu une éventuelle candidature.

S’adressant à Lusa, Inês de Sousa Real a déclaré qu’il s’agissait d’un moment de «réflexion» sur l’avenir et de «merci» à André Silva, qui a annoncé dimanche qu’en juin il quitterait le parlement et le poste de porte-parole du peuple. -Nature (PAN), pour le travail qu’elle a accompli ces dernières années, pour le parti et ses causes.

Concernant l’éventualité de devenir candidat, lors du congrès déjà prévu en juin, il a déclaré: «Compte tenu de celles qui sont les responsabilités assumées dans le parti, je ne m’exclus pas de cette réflexion[surl’avenirduparti”[sobreofuturodopartido”

« Le moment venu, et le moment venu, les candidatures à la commission politique nationale du parti seront connues et, par conséquent, c’est un travail interne qui devra être fait et pour lequel nous sommes tous appelés », a-t-il déclaré.

Compte tenu de la décision d’André Silva, a-t-il dit, il y aura un congrès maintenant et « tous et tous les membres » sont « appelés à participer à ce qui est le début d’un nouveau cycle politique pour le parti ».

Le leader du groupe PAN a envisagé le départ de l’actuel porte-parole, affirmant que c’est « naturel et sain », dans le cadre de la « construction démocratique » interne, d’autant plus que le parti a « valorisé la non-pérennisation des positions ».

En résumé, Sousa Real est «en réflexion» et a tenu à exprimer «merci» au porte-parole actuel car «si PAN en est arrivé là où il était, il le doit à ce groupe de personnes qui a travaillé très dur pour faire avancer les causes qui composent le idéologie »du parti et« André en est également un exemple ».

Le porte-parole du PAN, André Silva, a annoncé dimanche qu’il abandonnerait ses fonctions exécutives au sein du parti et sa place de député au parlement, invoquant des raisons personnelles et défendant le principe des mandats limités.

«Après plusieurs années de travail intense et une magnifique expérience civique et personnelle, j’ai décidé de ne pas me réinscrire aux organes nationaux du parti», a écrit André Silva dans une lettre qu’il a adressée aux militants du PAN et qu’il a publiée sur son Facebook personnel. page.

Dans la lettre, le porte-parole du PAN considère que « le moment est venu de changer » et déclare qu’ayant été père il y a 5 mois, il estime devoir « prendre le train de la paternité pour matérialiser des valeurs » qu’il juge essentielles dans le sphères privées et publiques.

NS (PMF) // JPS