Sonae MC, propriétaire de Continente, analysera «avec une rigueur et une fermeté totales» les termes des charges de l'Autorité de la concurrence (AdC) sur la concertation des prix, en vue de sauvegarder les droits, la réputation et l'intégrité de l'entreprise.

"Après enquête, l'AdC a conclu qu'il y avait des indications que les sociétés Modelo Continente, Pingo Doce et Auchan ont utilisé la relation commerciale avec le fournisseur Bimbo Donuts pour aligner les prix de vente au public (PVP) des principaux produits de ce dernier, au détriment de consommateurs ", a déclaré l’AdC dans un communiqué jeudi, jugeant le comportement en question" très grave ".

Dans une déclaration envoyée aujourd'hui, Sonae MC déclare que «les termes des accusations seront analysés avec une rigueur et une fermeté complètes dans le sens où, au bon moment et au bon endroit, tous les moyens disponibles seront utilisés, en vue de sauvegarder les droits, la réputation, les valeurs et l'intégrité de Sonae MC et de sa filiale ».

La société "regrette qu'une fois de plus, une déclaration ait été publiée sans notification préalable et sans connaissance du contenu par les parties concernées".

Lusa a demandé à Sonae MC si elle avait déjà été notifiée, en tenant compte du fait qu'Auchan et Pingo Doce ont déclaré jeudi qu'elles avaient été notifiées, mais jusqu'à présent, elles n'ont pas reçu de réponse.

Le propriétaire de Modelo Continente mentionne également que la communication de l'AdC jeudi "remet en cause la réputation et la réputation de Sonae MC et de la société à laquelle elle participe, sans garantir auparavant le droit de la défense, depuis l'accusation". il ne représente qu'une phase provisoire, toujours soumise à l'exercice des droits de la défense des parties concernées ».

Sonae MC «est consciente de ses obligations légales et réitère son engagement à mener son activité dans le strict respect de la loi, notamment en ce qui concerne les règles de concurrence. Par ailleurs, Sonae MC et sa filiale sont des entités adaptées, ayant un rôle pertinent dans la démocratisation de la consommation, dans un marché notoirement compétitif, garantissant, aujourd'hui et toujours, une offre de produits et services de qualité, aux meilleurs prix, pour ses clients. clients », conclut-il.

Les trois groupes de distribution alimentaire et le fournisseur de gâteaux, pains préemballés et substituts de pain BimBo Donuts, accusés de s'être mis d'accord sur les prix facturés aux consommateurs, ont fait l'objet d'une note illégale il y a un jour, après que l'enquête a conclu qu'il y avait des signes de pratique du cartel.

"Les comportements étudiés ont duré plusieurs années, s'étant développés, au moins, entre 2004 et 2017", a déclaré l'AdC, expliquant que c'est une pratique qui nuit aux consommateurs en limitant la possibilité de choisir le prix, puisque ceux-ci trois chaînes de supermarchés représentent «plus de la moitié» du grand marché de la distribution au Portugal.

L'AdC indique que «plus de 10 enquêtes» sont en cours dans le grand secteur de la distribution alimentaire, dont certaines sont encore soumises au secret, et ajoute que l'accusation annoncée aujourd'hui comprend un «deuxième ensemble» de «hub-and- parlé dans la recherche, impliquant la grande distribution et les fournisseurs.

ALU (VP) // JNM