L’inauguration de l’espace culturel de Setúbal, à proximité du Forum Luísa Todi et à côté de la bibliothèque municipale, est prévue pour vendredi, mais Lauro António a admis à l’agence Lusa qu’il était le plus susceptible d’être reporté en raison des mesures visant à contenir le covid- 19.

Casa das Imagens est le résultat d’un don fait par Lauro António à la municipalité de Setúbal d’environ 50 mille livres, films, photographies, affiches, documents et objets liés au cinéma et à l’image.

«Ce qui va ouvrir, c’est une bibliothèque, une médiathèque – j’ai environ 10 000 DVD de films, VHS – et des archives personnelles avec diverses choses liées au cinéma, avec mon activité de réalisateur et de critique et d’autres choses encore « , Il expliqua.

Ce qui a été donné à Casa das Imagens n’est qu’une partie de la collection personnelle que Lauro António a voulu mettre à la disposition du public, afin qu’elle ne soit pas dispersée ou tombée dans l’oubli.

Cet équipement culturel, réparti sur deux étages, se trouvera dans une ville avec laquelle Lauro António dit avoir des «liens sentimentaux», où il fait habituellement des «masterclasses» et où il se souvient avoir co-fondé le festival Festróia.

C’est Lauro António qui dirigera la Casa das Imagens et animera un programme avec des cycles de cinéma et l’édition de livres – dont le premier concerne le film noir nord-américain -, des débats et la création d’archives d’entretiens de vie de personnages. lié à cet art.

Selon la municipalité, Casa das Imagens disposera également de CD, de disques vinyles, de cassettes audio, de matériel publicitaire pour des films, des bandes dessinées et des dessins animés, des magazines cinématographiques spécialisés, des encyclopédies générales et des œuvres générales.

Plusieurs pièces seront également exposées, dont une enseigne extérieure de l’ancien Cinéma Condes, une publicité lumineuse du Cinéma de Cascais, une machine à visualiser des photographies en verre, une machine à écrire et des prix que Lauro António a reçus.

Lauro António, 78 ans de Lisbonne, a un lien long et diversifié avec le cinéma, en tant que spectateur, critique, programmeur, directeur de festival, enseignant, ciné-club, scénariste et réalisateur, ayant également mis en scène pour le théâtre.

Il est l’auteur d’une cinquantaine de livres liés au cinéma et de plus d’une douzaine d’œuvres cinématographiques, dont les plus reconnues sont les adaptations littéraires «Manhã Submersa» (1980) et «Vestido cor de Fogo» (1985).

SS // TDI

Le contenu créé par Setúbal Casa das Imagens avec un don de Lauro António apparaît en premier dans Visão.