Dans un communiqué, cette entité révèle que le séisme a été enregistré à 16h55 (17h55 à Lisbonne), avec « l’épicentre à environ un kilomètre au sud-est de Beira, sur l’île de São Jorge ».

« Selon les informations disponibles jusqu’à présent, le tremblement de terre a été ressenti avec une intensité maximale IV sur l’échelle de Mercalli modifiée) dans les paroisses de Santo Amaro, Urzelina et Manadas (municipalité de Velas, île de São Jorge).

Le tremblement de terre a également été ressenti avec une intensité III/IV dans les paroisses de Rosais et Velas (municipalité de Velas, île de São Jorge) et dans la paroisse de Calheta (municipalité de Calheta, île de São Jorge).

À Pico, le séisme a été ressenti avec une intensité III dans la paroisse de Santo António (municipalité de São Roque do Pico).

Avec une intensité de IV sur l’échelle de Mercali modifiée, « les voitures en stationnement tremblent », « les fenêtres, les portes et la vaisselle tremblent » et « le verre et la vaisselle se heurtent ou tintent », et les murs ou les structures en bois peuvent craquer, est-il décrit sur le site de l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA).

L’intensité III, considérée comme faible, survient lorsque le choc est « ressenti à l’intérieur » et que « les objets suspendus se balancent », ressentant une « vibration similaire à celle provoquée par le passage de véhicules lourds », ajoute-t-il.

La déclaration de CIVISA ne précise pas si ce séisme est lié à la crise sismovolcanique qui a débuté le 19 mars sur l’île de São Jorge, où l’activité sismovolcanique se poursuit « au-dessus de la normale, s’étendant, à peu près, de Ponta dos Rosais au do Norte Pequeno – Silveira ”.

Dans un état des lieux réalisé aujourd’hui à 10h00, la CIVISA rapporte que, dans le cadre de cette crise, environ 41 951 événements de faible ampleur et d’origine tectonique ont été enregistrés.

« Entre 00h00 et 10h00 aujourd’hui, environ 160 tremblements de terre ont été enregistrés », observe-t-il.

A ce jour, « environ 295 séismes ressentis par la population ont été recensés », a-t-il ajouté.

Le 8 juin, CIVISA a abaissé le niveau d’alerte sur l’île de São Jorge de V4 (menace d’éruption) à V3 (système actif sans éruption imminente).

L’île était depuis le 23 mars, à 15h30 (une heure de plus à Lisbonne), avec le niveau d’alerte volcanique V4 sur un total de sept, où V0 signifie « état de repos » et V6 « éruption en cours », suite à l’activité sismovolcanique. crise enregistrée depuis le 19 mars.

Auparavant, l’alerte V2 avait été activée le 20 mars à 00h40 et V3 le même jour à 02h40.

Le tremblement de terre de plus grande magnitude (3,8 sur l’échelle de Richter) de cette crise s’est produit le 29 mars, à 21h56.

ACG // MLS