1-1-e1669908198824-png
39023610_wm-8888716-9228789-jpg

Santos Silva souligne les « excellents résultats » de la CPLP et met en avant la composante parlementaire

S’exprimant lors de la séance solennelle d’ouverture de la XI Assemblée parlementaire de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) – qui se déroule d’aujourd’hui à mardi à l’Assemblée de la République -, Augusto Santos Silva a souligné que l’organisation « a déjà réalisé de grandes résultats ».

« Nous avons atteint un niveau de coopération, un niveau de concertation, qui se voit au quotidien dans le soutien que nous nous apportons dans nos candidatures internationales », a-t-il souligné, donnant l’exemple de la candidature réussie du Mozambique au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité. Conseil des Nations Unies.

Augusto Santos Silva a estimé que la CPLP a également « enregistré des résultats » dans la promotion de la langue portugaise et des liens entre les pays, notant qu’il s’agit d’une « communauté linguistique, dans laquelle aucun pays n’a, par rapport à un autre, une contiguïté territoriale « .terrestre ».

« Même ainsi, appartenant à des continents différents, et chacun de nous appartenant à des organisations différentes, nous formons une communauté et travaillons ensemble régulièrement, intensivement et efficacement », a-t-il souligné.

Soulignant que l’avenir de la CPLP est « fait de défis » – donnant l’exemple de la mise en place de l’accord de mobilité ou de la nécessité d’une « dimension économique robuste » dans la collectivité -, Santos Silva s’est toutefois montré confiant sur la capacité de l’organisation à relever ces défis.

Nous avons « les meilleures attentes concernant ces défis futurs, résultat de tout ce que nous avons déjà accompli dans la voie de la CPLP depuis sa création en 1996 », a-t-il déclaré.

Abordant le thème de la 11e Assemblée parlementaire de la CPLP – la libre circulation des biens et des services –, le président de l’Assemblée de la République a souligné que la question « ne pouvait pas être plus actuelle ».

« Nous avons déjà mis à l’ordre du jour, dans un passé récent, la question de la mobilité des personnes et, dans un certain sens, nous avons maintenant une mobilité étendue, car nous parlons de la libre circulation non seulement des personnes, mais aussi des biens et services », a-t-il déclaré.

Pour Santos Silva, l’accent mis sur les biens et les services s’inscrit dans la volonté de faire de la CPLP « non seulement une organisation intergouvernementale dédiée à la concertation politico-diplomatique, à la coopération et à la promotion » de la langue portugaise, mais aussi, « de plus en plus, une communauté de personnes ».

« De toute évidence, la mobilité, l’intensification des échanges économiques, sont des facteurs très importants dans cette construction de plus en plus forte de la CPLP en tant que communauté de citoyens », a-t-il déclaré.

Devant les ambassadeurs des pays de la CPLP au Portugal, les présidents des parlements nationaux et les chefs de délégations qui se sont rendus à Lisbonne, Santos Silva a estimé que la dimension parlementaire de la CPLP « ajoute de la valeur et complète la structure de gouvernance ».

« La présence de l’Assemblée parlementaire signifie le contrôle du travail de la communauté par nos parlements, qui représentent nos peuples dans leur diversité territoriale mais aussi politique », a-t-il souligné.

Pour Santos Silva, les réunions de l’Assemblée parlementaire — créée en 2007 — sont « très importantes », car elles permettent de contrôler « le travail des gouvernements, des administrations et de la société civile, dans les différents domaines de coopération ».

Dans ce discours, Santos Silva s’est également adressé au chef de la délégation équato-guinéenne pour saluer son pays « pour la publication récente du nouveau Code pénal », qui « consomme l’abolition de la peine de mort dans ce pays ».

« Je voudrais reconnaître ce fait et saluer la Guinée équatoriale pour cela », a-t-il déclaré.

La 11e Assemblée parlementaire de la CPLP a débuté aujourd’hui et se termine mardi, ayant pour thème central la question de la libre circulation des biens et des services.

AT // JPS

Articles récents