Après toutes les rumeurs médiatiques et les nouvelles de recherches renouvelées au cours des 13 années de chasse à Madeleine McCann disparue, les autorités allemandes semblent admettre qu'elles pourraient abandonner leurs enquêtes sur le dernier suspect – agresseur sexuel emprisonné / pédophile / trafiquant de drogue / voleur condamné Christian Brückner – alors que les journaux britanniques rapportent que la sonde d'Opération Grange, d'une durée de neuf ans, épuisée à Scotland Yard, doit obtenir un financement renouvelé du Home Office "pour qu'elle se poursuive au moins jusqu'au printemps de l'année prochaine".

Dit le courrier: «Un porte-parole du ministère de l'Intérieur, qui est sur le point d'approuver officiellement la nouvelle demande de la police Met pour plus d'argent, a déclaré: 'Nous ne prévoyons pas de problème et accorde souvent, dans des cas spéciaux comme celui-ci, des subventions rétrospectivement alors que les travaux sont toujours en cours. »

Les parents de l’enfant disparu sont décrits comme «peu susceptibles d’être surpris» si l’affaire éclaboussée par les médias mondiaux le mois dernier par la police fédérale du nord de l’Allemagne est «abandonnée faute de preuves». Bien que tant de choses aient été traînées dans la manière de «nous le savons et nous le savons», la réalité semble être que rien de tout cela ne peut être prouvé (cliquez ici).

Un ami des McCann cité par le Mail Online admet que si l'affaire est classée, «ce serait une énorme gêne pour les autorités allemandes».

Mais la famille peut au moins s'accrocher à la connaissance que des efforts sont toujours déployés par les forces de police (même si ces forces ne semblent pas se voir dans les yeux) et la sonde Grange – qui a déjà coûté plus de 12 millions d'euros – doit être étendu.

Aujourd'hui (jeudi), les avocats de Brückner, 43 ans, contestent les termes de son extradition de l'Italie vers l'Allemagne en 2018 devant la Cour de justice des Communautés européennes à Luxembourg.

Expliquez les informations, en cas de succès, cela signifie qu'il pourrait être libéré de prison immédiatement.

natasha.donn@algarveresident.com