Le programme, intitulé « Deux ou trois choses… », se déroule jusqu’au 29 de ce mois et consiste en « des rencontres avec des connaissances, des voix et des perspectives de la ville, à la recherche de champs de débat qui traversent Évora avec ses horizons actuels », révélé la fondation (FEA).

« A la première personne, les rencontres amènent au Centre d’art et de culture des personnalités liées au milieu artistique, culturel et académique pour parler de leurs institutions, de leurs projets, de leurs manières d’appréhender leur travail dans le cadre de la ville que nous sommes et de tous. les jours sont construits », a-t-il ajouté.

L’initiative, sorte de « laboratoire, participatif et ouvert », se déroulera du mercredi au samedi puis du 26 au 29 janvier.

« Livrarias Independentes », d’Helena Girão Santos, d’une librairie de la ville, et « Harmonia : uma Sociedade Eborense au XXIe siècle », d’Isaac Fandinga, président de la Sociedade Harmonia Eborense, sont les thèmes de la journée inaugurale, à partir de 18h00 : 00

L’artiste plasticienne Anabela Calatróia, « reconnue pour ses installations et ses interventions dans le paysage de la ville », présentera jeudi « Une lettre à elle » et d’autres de ses projets de création et d’intervention, tout comme la jeune artiste Ariel de Almeida, avec un « regarder » sur « le tatouage comme acte d’auto-inscription ».

Vendredi, l’initiative donnera la « voix » à cinq jeunes interprètes, avec « Cartographies de la ville », tandis que samedi, ce sera au tour du professeur Fernando Moital d’aborder le thème « Évora et la citoyenneté : le temps des enfants ».

Le cycle de rencontres reviendra au CAC le 26, avec le biogéographe et chercheur Miguel Bastos Araújo, prix Pessoa 2018, pour parler de la relation entre art et science et des possibilités de ce dialogue dans le cadre des résidences de création.

La coordinatrice de l’équipe de mission de la candidature d’Évora à la Capitale européenne de la culture 2027, Paula Mota Garcia, est la personnalité invitée du 27, suivie du chanteur Luís Pucarinho, pour marquer les 10 ans de carrière (le 28).

Le programme se terminera le 29 avec la session « O Estado da Arte », une conversation partagée entre le rédacteur en chef du magazine Electra, António Guerreiro, le directeur artistique de la Fondation EDP, José Manuel Santos, l’artiste José Miguel Gervásio et le directeur artistique directeur de la FEA CAC, José Alberto Ferreira.

RRL // MAG

Le contenu Rencontres avec « connaissances, voix et perspectives » d’Évora au Centro de Arte e Cultura apparaît en premier sur Visão.