L’ancien chef de l’État Ramalho Eanes présidera la Commission nationale des commémorations du 50e anniversaire du 25 avril, acceptant ainsi l’invitation du président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa.

Selon le site officiel de la Présidence de la République, la résolution du Conseil des ministres sur les « Commémorations du 50e anniversaire de la Révolution du 25 avril 1974 » a été publiée vendredi dans le Diário da República.

« Le président de la République a invité le général António Ramalho Eanes à présider la commission nationale respective, qui a accepté », peut-on lire.

Le 27 mai, le Conseil des ministres a approuvé la création d’une structure de mission pour organiser les commémorations du 50e anniversaire du 25 avril, qui marque 2024, en nommant Pedro Adão e Silva commissaire exécutif.

Parallèlement à la structure de la mission, cette Commission nationale, présidée par Ramalho Eanes, travaillera avec la Présidence de la République, qui aura la responsabilité « d’approuver le programme officiel des commémorations et les rapports d’activités ».

En commémoration de la révolution de cette année, il a été annoncé par le Premier ministre, António Costa, que le Président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, et lui-même avaient convenu que les commémorations du 50e anniversaire du 25 avril débutent le 24 de mars 2022, lorsque la démocratie dépasse d’un jour la durée de la dictature.

« La résolution qui détermine la réalisation des Célébrations du 50e anniversaire de la Révolution du 25 avril 1974 a été approuvée et crée la structure de mission qui va les promouvoir et les organiser », renvoyait alors la résolution du Conseil des ministres.

Selon l’exécutif, cette structure de mission se composera d’un Conseil général, nommé par le Premier ministre, et qui aura « la présence d’individus de mérite et d’activisme reconnus dans les dimensions clés de la construction de la démocratie, en plus d’une Commission exécutive. qui « est responsable de l’élaboration du programme officiel des célébrations, ainsi que de sa mise en œuvre ».

« Pedro Adão e Silva Cardoso Pereira a été nommé commissaire exécutif », a déclaré le gouvernement.

L’objectif de ces commémorations, selon le Gouvernement, « est de perpétuer, de régénérer et d’élargir le lien avec le régime démocratique, en célébrant l’arc démocratique qui a commencé le 25 avril 1974 et qui s’est développé tout au long de 1976 avec l’approbation de la Constitution, la premières élections présidentielles et législatives régionales, qui ont abouti à des élections municipales à la fin de la même année ».