Le Centro Cultural de Belém (CCB), à Lisbonne, consacrera le 4 juillet au débat et à la réflexion sur le racisme et le post-colonialisme, avec des conférences et la projection d’un film de Graça Castanheira sur le sujet, en première absolue.

Au cours de l’après-midi du 4 juillet, onze intervenants participeront à cinq conversations, chacune précédée par la projection du film « Dark Skin – de la périphérie au centre », qui aura une autre présentation supplémentaire, à 20h00, a annoncé le organisation.

Basé sur une idée originale du musicien et chroniqueur Kalaf Epalanga, le film représente le voyage de la périphérie au centre d’un groupe d’amis afro-descendants, s’inscrivant dans le paysage blanc et ses marques extérieures de prospérité.

L’histoire tourne autour de six amis noirs de différents endroits de la périphérie de Lisbonne – Porto Brandão et Cacém -, qui décident de se rendre au Centro Cultural de Belém pour assister à un spectacle.

En alternant le regard entre les chemins de l’un et de l’autre, on apprend à savoir ce qu’ils pensent et ressentent en se dirigeant vers la ville, Lisa, comme ils l’appellent.

Un film qui est « une réflexion sur le centre et la périphérie, les Noirs et les Blancs, le racisme et l’inclusion », selon le CCB.

Après la projection de ce film d’une quinzaine de minutes, dans le Grand Auditorium du CCB, plusieurs conversations sont programmées pour réfléchir sur les thèmes que le film aborde, sous différents angles et approches.

En ce sens, des intervenants de différents domaines de connaissance ont été invités, tels que l’urbaniste et chercheur António Brito Guterres et l’architecte Ricardo Bak Gordon, qui animera la première conversation, à 15h30.

Une heure plus tard, l’actrice et réalisatrice Zia Soares s’entretiendra avec la chanteuse Selma Uamusse, suivie de la sociologue Karina Carvalho et de la journaliste Paula Cardoso.

A 18h30, ce sera au tour du sociologue et fondateur de la Plateforme de réflexion angolaise Manuel Dias dos Santos et du professeur et historien Diogo Ramada Curto d’aborder le sujet.

La dernière conversation de la journée sera animée par le réalisateur du film et directeur des acteurs, Graça Castanheira et Meirinho Mendes.

Toutes les conversations seront modérées par le président du conseil d’administration d’INMUNE – Instituto da Mulher Negra au Portugal, par Angella Graça.

AL // MAG

Le contenu Racisme en discussion basé sur un film de Graça Castanheira et une idée de Kalaf Epalanga apparaît d’abord dans Visão.