1-1-e1669908198824-png
psp-va-informer-le-parquet-de-la-lapidation-dun-bus

PSP va informer le parquet de la lapidation d’un bus Carris à Loures

« Les faits seront communiqués au parquet, sans préjudice de la poursuite des diligences de cette police pour identifier les auteurs », lit-on dans un communiqué du commandement métropolitain de Lisbonne du PSP.

L’incident de jeudi soir avec un bus Carris, qui a fait un blessé léger, était le deuxième cas du genre enregistré cette semaine.

Dans la note, la PSP indique que vers 20h50 jeudi, la présence de la police a été demandée sur Estrada Militar, dans la paroisse de Camarate, après qu’un bus Carris ait été heurté « par un objet ».

« Le véhicule circulait sur la route Campo Grande – Fetais et, à proximité du quartier Quinta das Mós, un objet a été lancé qui a endommagé une vitre sur le côté droit et, à la suite de l’impact, un passager a été légèrement blessé. », a précisé la PSP dans le communiqué communiqué.

Toujours selon la PSP, « plusieurs forces de l’ordre » ont été appelées sur les lieux, mais malgré les efforts déployés, il n’a pas été possible « de localiser ou d’identifier les suspects de la pratique illicite ».

Le Metropolitan Command indique également qu’il intensifiera le maintien de l’ordre dans cette zone pour dissuader des situations similaires et demande à quiconque « a connaissance d’informations pertinentes sur cet épisode ou des épisodes similaires de collaborer à l’enquête et de contacter la PSP ».

« Le PSP appelle également les citoyens à s’abstenir de se livrer à des comportements qui mettent en péril la sécurité des transports, ainsi que l’intégrité physique de ses employés et passagers », ajoute la note.

Dans des déclarations précédentes à Lusa, une source du PSP avait déclaré que la personne légèrement blessée qui a résulté de la lapidation du bus Carris est une femme de 60 ans.

« La lapidation a eu lieu à Fetais et une des vitres du bus a été brisée. L’éclat d’obus a blessé une femme de 60 ans, qui a été soignée sur place et n’a pas eu besoin d’être transportée à l’hôpital. Les auteurs n’ont pas été identifiés », a déclaré la source, ajoutant que rien n’indiquait que les faits seraient communiqués au ministère public.

Dans une note envoyée à Lusa, Carris a regretté l’incident, soulignant qu' »il est en liaison permanente avec les autorités ».

« Carris critique ce type d’événement gratuit, mais, pour le moment, il ne peut rien dire de plus à ce sujet, étant donné qu’il fait l’objet d’une enquête », a déclaré la compagnie, ajoutant qu’un « soutien complet a été fourni aux passagers et au conducteur ». le bus lapidé.

Il s’agit du deuxième cas de lapidation de bus Carris en l’espace d’une semaine.

Lundi soir, un véhicule a été lapidé à Ajuda, à Lisbonne, avec des éclats de verre blessant légèrement deux passagers, qui ont été transportés à l’hôpital de São Francisco Xavier.

10 autres passagers ont été assistés sur les lieux, victimes d’anxiété, en raison de la panique qui les a laissés.

L’affaire s’est déroulée près du siège des pompiers volontaires d’Ajuda, où le chauffeur du bus est allé demander de l’aide, et la PSP n’a pas identifié les suspects du crime.

Ce jour-là également, Carris a déclaré dans un communiqué qu’il demanderait une réunion urgente avec le ministre de l’Intérieur pour discuter de l’épisode.

VAM (FAC/FCC) // RBF

Articles récents