La police de la PSP a annoncé une plainte pénale contre le journal Público pour une illustration publiée en première page de son supplément satirique «Inimigo Público» (Public Enemy).

Le dessin animé, créé par Nuno Saraiva, montre une personne vêtue d'un uniforme PSP rejoignant des manifestants masqués tenant des torches enflammées.

Il fait clairement allusion à la manifestation de type «Klu Klux Klan» qui s'est tenue samedi dernier devant le siège lisboète de SOS Racismo.

Depuis lors, la marée d’acrimonie d’extrême droite / d’extrême gauche a augmenté – au point que les «menaces Internet» prétendument proférées contre divers députés et militants font actuellement l’objet d’une enquête.

Il se peut que les députés bénéficient d'une protection policière.

Le président Marcelo a tenté de calmer le battage en plein essor (cliquez ici), mais il semble persister.

La PSP a déclaré aujourd'hui dans un communiqué de presse: «Cette caricature associe explicitement la PSP à un mouvement politique idéologique, affectant publiquement l'absence de partisanerie qui caractérise notre institution».

«La PSP déplore la légèreté avec laquelle le journal et la caricature nuisent à la bonne image de l'institution et des policiers qui y servent à protéger leurs concitoyens».

Le rejet de l’extrémisme et de la discrimination sont des «valeurs éthiques fondamentales» de la force, qui dit qu’en tant que telle la caricature «porte atteinte à la crédibilité, au prestige et à la confiance» qui devraient être placées dans la PSP, et donc «justifie un crime».

La première page d'Inimigo Público était clairement risquée: le message général disait: «André Ventura contre la peine de mort comme mort ne peut pas être castré» (se référant au seul député de droite du Parlement qui affirme lui-même systématiquement «il n'y a pas de racisme au Portugal» et que tout le bruit est fouetté par l'extrême gauche.

Dans l’ensemble, la «saison idiote» d’août pour les actualités devient plutôt surchauffée – et il reste encore deux semaines avant la fin du mois.

natasha.donn@algarveresident.com