1-1-e1669908198824-png

PSD dit que Fernando Medina « a beaucoup à expliquer » sur le cas d’Alexandra Reis

Le PSD continue d’exiger des explications sur les indemnités accordées à Alexandra Reis, ancienne secrétaire d’État au Trésor et considère que ce n’est pas avec des limogeages que cette question pourra être résolue.

S’adressant à la presse, Paulo Rangel, vice-président du PSD, estime que Fernando Medina, ministre des Finances, a des explications à donner sur cette affaire.

« Comment un gouvernement soumet-il la TAP à tant de scandales dans les décisions et les nominations ? L’histoire de l’indemnisation ne peut pas se régler uniquement par des licenciements », a souligné le leader social-démocrate.

Pour Paulo Rangel, « la démission du PNS ne règle pas l’affaire et laisse de nombreuses questions ouvertes ». Le vice-président social-démocrate estime ainsi que le ministre des Finances « a beaucoup à s’expliquer » dans cette affaire : « C’est lui qui a signé la dépêche nommant Alexandra Reis à la présidence de la NAV, c’est lui qui l’a amenée au gouvernement du Portugal. deux fois, Médine a fait un choix personnel.

La démission de Pedro Nuno Santos a été connue mercredi soir, suite à l’affaire d’une indemnité d’un demi-million d’euros perçue par la secrétaire d’Etat Alexandra Reis lors de son départ de la TAP.

Le départ du ministre de l’Infrastructure du gouvernement est intervenu 24 heures après que le ministre des Finances, Fernando Medina, a limogé le secrétaire d’État au Trésor, moins d’un mois après la prise de fonction d’Alexandra Reis et après quatre jours de polémique sur l’indemnisation de 500 mille euros payés par la TAP, supervisée par Pedro Nuno Santos.

« Compte tenu de la perception publique et du sentiment collectif générés autour » de l’affaire TAP, Pedro Nuno Santos a décidé « d’assumer la responsabilité politique et de présenter sa démission », déjà acceptée par le Premier ministre António Costa, indique dans un communiqué publié mercredi à la juste à nuit par le ministère de l’Infrastructure et du Logement.

Le communiqué ajoute également que, « suite aux explications données par la TAP, qui ont conduit le ministre des Infrastructures et du Logement et le ministre des Finances à transmettre le dossier à la CMVM pour examen [Comissão do Mercado de Valores Mobiliários] et l’IGF [Inspeção-Geral de Finanças]le secrétaire d’État aux Infrastructures [Hugo Santos Mendes] a décidé, compte tenu des circonstances, de présenter sa démission ».

Alexandra Reis a reçu une indemnité d’un demi-million d’euros pour avoir quitté prématurément, en février, le poste d’administratrice exécutive du transporteur aérien, alors qu’elle devait encore remplir des fonctions pendant deux ans et, en juin, elle a été nommée par le gouvernement à la présidence de Navegação Aérea du Portugal (NAV). Ce mois-ci, elle a été choisie comme secrétaire d’État au Trésor.

La décision d’indemniser Alexandra Reis a été critiquée par toute l’opposition et même remise en cause par le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, lorsqu’il a déclaré qu' »il y a ceux qui pensent » qu’il serait « beau » de se passer de la somme. .

Articles récents