La version du PRR livrée aujourd’hui à Bruxelles comprend 243 millions d’euros pour le secteur de la culture, dont 150 millions pour la requalification du patrimoine et 93 pour «les réseaux culturels et la transition numérique».

Selon le PRR, les 150 millions seront alloués à un univers de 46 musées, palais et monuments, dont des monuments et musées emblématiques tels que le monastère des Hiéronymites, le musée national d’archéologie et la tour de Belém.

En plus de ces 46 installations culturelles, des interventions de réhabilitation et de modernisation ont lieu dans les théâtres nationaux de São Carlos et D. Maria II, en plus du Teatro Camões, également à Lisbonne.

L’objectif, selon le document, est de permettre «la requalification, la préservation et l’adaptation aux conditions patrimoniales, ainsi qu’aux exigences d’efficacité énergétique et d’efficacité de l’eau».

Les interventions prévues, «en plus de la requalification / restauration de la composante physique des théâtres avec des performances énergétiques actives et passives améliorées, prévoient également des améliorations en termes d’infrastructures et d’équipements techniques, pour la modernisation de ces équipements culturels et le respect des normes environnementales et sanitaires actuelles, sécurité, en vue d’accroître la résilience et la durabilité », ajoute-t-il.

Dans le PRR, toujours dans le domaine de la culture, la mise en œuvre du programme Sabre Fazer est incluse, qui comprend l’installation du centre technologique Sabre Fazer et des laboratoires Sabre Fazer, avec les itinéraires associés.

Dans le cadre des «Réseaux culturels et transition numérique», le PRR prévoit la «modernisation de l’infrastructure technologique du réseau d’équipements culturels» tels que «les théâtres, cinémas, cinéma, musées, centres d’art, bibliothèques, Torre do Tombo, Bibliothèque nationale, laboratoires de conservation et de restauration, archives nationales de l’image en mouvement, installation des archives nationales du son ».

Le PRR inclut également la «numérisation des arts et du patrimoine» et «l’internationalisation, la modernisation et la transition numérique des livres et des auteurs».

La semaine dernière, à Coimbra, le ministre du Plan, Nelson Souza, avait déjà mentionné que, sur les 243 millions d’euros destinés au secteur de la culture et ajoutés à la version finale du plan, 150 millions seraient destinés à la valorisation, la conservation et la restauration. du patrimoine national et municipal du patrimoine culturel et historique.

À l’époque, le ministre avait qualifié la culture de «secteur particulier et gravement touché par la pandémie», et avait expliqué qu’en plus des 150 millions d’euros pour la valorisation, la conservation et la restauration du patrimoine culturel et historique national et municipal , 93 millions d’euros devraient être consacrés à la transition numérique.

Depuis l’annonce du PRR, et compte tenu de l’absence d’un espace spécifique pour la Culture à l’époque, les critiques du gouvernement se sont multipliées, demandant des lignes d’investissement pour le secteur, à une époque où la Culture vit depuis plus d’un an. avec des restrictions et des limites imposées par la lutte contre la pandémie de covid-19.

Le Conseil des ministres d’aujourd’hui sera consacré à la culture «de manière transversale», avec l’approbation de plusieurs diplômes, dont le statut des travailleurs du secteur.

AG (AMV / TDI / PMF / HPG) // TDI

Le contenu du PRR: Plan prévoit la requalification de 49 musées, monuments et théâtres apparaît en premier à Visão.