1-1-e1669908198824-png
15593824_wm-9530519-3049936-jpg

Projets artistiques d’intervention sociale présentés ce mois-ci au Gulbenkian de Lisbonne

« Du 26 au 29 janvier, des spectacles, des conversations, des documentaires, des visites et une exposition pour découvrir des projets d’art participatif soutenus par les fondations Gulbenkian et ‘la Caixa’. Le tout en entrée gratuite », indique la Fondation Calouste Gulbenkian, dans un communiqué transmis aujourd’hui à l’agence Lusa.

Le spectacle « Isto é PARTIS & Art for Change 2023 », qui se déroule au siège de la fondation, démarre le 26 avec le spectacle « Entreaberto », qui « dévoilera un peu le processus créatif du projet de danse inclusive Lab inDança , réalisé par Clara Andermatt ».

Le même jour, l’exposition « Saco da Baixa » s’ouvre, qui « présente le travail réalisé avec des artistes invités et un groupe de femmes qui vivent dans le centre historique de Coimbra », exposée pendant les quatre jours de l’exposition.

Le programme du 27 est principalement consacré à la conférence « Culture et participation — voies vers un art plus pluraliste », que la fondation décrit comme « un espace pour réfléchir et discuter de la diversité dans la participation culturelle, y compris le thème de la santé mentale et de la neurodiversité ». et en s’appuyant sur les expériences d’invités internationaux tels que Nicolás Barbieri (Espagne), les projets Project Art Works (Royaume-Uni) et Companhia Danza Vinculados (Espagne) et les exemples nationaux Manicómio et Cem Palcos, entre autres ».

Toujours le 27, un enregistrement vidéo du spectacle « Mon histoire n’est pas égale à la vôtre », une création de la chorégraphe et danseuse Olga Roriz avec un groupe de détenus de la prison de Linhó, dans le cadre du projet Corpo em Cadeia. Le spectacle a été présenté en juin dernier au Grand Auditorium Gulbenkian.

Le troisième jour de la rencontre, le 28 janvier, comprend la conversation «Des serres de culture intensive aux murs d’une prison», qui réunit les projets Bowing et Corpo em Cadeia «pour discuter de la solitude dans les communautés périphériques dans le contexte des arts participatifs» , l’exposition du documentaire « Bowing — O ano da curve », la rencontre/performance « Dueto », « un dispositif de jeu et de performance pour la participation du public, développé dans le cadre du projet « Fazer Presente », et le spectacle théâtral « Mentes qui se sentent », créé dans le cadre du projet SenteMente — pratiques artistiques sur le bien-être et la santé mentale des femmes, promu par la Companhia Chão de Oliva.

Le programme de la quatrième et dernière journée de la rencontre « PARTIS & Art for Change », le 29 janvier, commence par des visites à l’espace Manicómio, dans le quartier de Beato, se poursuit par « une conversation sur les pratiques artistiques et l’âgisme, qui comprend la présentation du documentaire sur le spectacle ‘Transantlântico’, une création de Ricardo Neves Neves avec Companhia Maior », comprend une autre présentation de « Dueto », et se termine avec le spectacle de danse « Tuntunhi », réalisé par Filipa Francisco, résultat de la deuxième phase de le projet Corre-Mundos — Transformation Communautaire à travers Art’Inclusiva.

Depuis 2013, la Fondation Calouste Gulbenkian soutient des projets d’intervention sociale par les arts à travers le programme PARTIS – Pratiques Artistiques pour l’Inclusion Sociale. L’initiative Art for Change, de « la Caixa », existe en Espagne depuis 2008 et a été créée « dans le but de soutenir des projets artistiques qui favorisent la transformation sociale ».

En 2020, les deux fondations se sont rapprochées et ont créé PARTIS & Art for a Change, qui dans la 1ère édition (2021-2023) a soutenu 16 projets artistiques, dotés de 1,5 million d’euros, choisis parmi 132 candidatures.

Dans la 2e édition (2022-2025), 16 projets artistiques sont également soutenus, à hauteur d’un million d’euros.

JRS // MAG

Articles récents