Le modèle de privatisation pour la vente d'une participation majoritaire dans le concessionnaire aéroportuaire angolais fait partie de la Stratégie globale pour le système aéroportuaire angolais (EGSA), exprimée dans le décret présidentiel n ° 206/20, du 3 août, déjà publié dans Diário da República.

Selon le document consulté aujourd'hui par Lusa, EGSA vise à "moderniser et valoriser le réseau aéroportuaire, dont l'expansion a été entreprise ces dernières années, renforçant sa position concurrentielle au profit de l'économie nationale".

Parmi les axes stratégiques de développement du secteur aéroportuaire, à la lumière de la Stratégie globale, il y a le modèle de privatisation du concessionnaire des aéroports angolais afin de «booster les gains opérationnels et les niveaux de service, en maximisant la valeur générée pour l'ensemble des parties intéressées».

Il entend également promouvoir «la rationalité et la durabilité de l'activité aéroportuaire et, à titre subsidiaire, du secteur de l'aviation civile, à long terme».

Pour que le processus de privatisation prenne effet, observe le document, «le transfert de la gestion et de l'exécution du service public à la SGA doit être formalisé comme une condition préalable, par la signature d'un contrat de concession de service public» .

La promotion de la croissance du secteur de l'aviation civile dans le pays, la poursuite de l'objectif de «transformer l'Angola en un hub important dans la région de l'Afrique subsaharienne et l'investissement direct étranger» dans le système aéroportuaire sont quelques-uns des axes d'EGSA.

La stratégie globale pour le système aéroportuaire angolais propose également de renforcer la sécurité des opérations du secteur de l'aviation civile, d'intensifier l'alignement du cadre réglementaire et tarifaire du secteur avec les meilleures pratiques internationales.

Pour atteindre cet objectif, les autorités angolaises répertorient plusieurs axes stratégiques de développement pour le secteur, comme la libéralisation de l'espace aérien et un nouveau concept stratégique pour le TAAG.

Dans ce domaine, réfère la Stratégie Globale, l'ouverture du marché angolais du transport aérien devrait se traduire par l'entrée de nouveaux concurrents au TAAG, ce qui nécessite, souligne, «l'élaboration d'un nouveau concept stratégique et d'un modèle de gestion spécifique pour la compagnie ".

«Cela garantit sa pertinence sur le marché angolais et sa pérennité économique et financière», lit-on dans le document.

Le diplôme juridique, signé par le président angolais, João Lourenço, comprend également une stratégie pour les différents segments d'aéroports et d'aérodromes du pays, comprenant des modèles commerciaux, des investissements et des partenariats en fonction de chaque aéroport / aérodrome.

Dans cette nouvelle segmentation, Luanda sera désignée comme «Airport Hub / Gateway», étant la principale porte d'entrée du pays avec le positionnement d'un centre d'opérations national et international pour les régions d'Afrique australe et centrale.

Les autres aéroports seront désignés comme «aéroports d'origine / de destination» et dans ce segment les catégories de production de trafic à court terme, modèle allégé à potentiel à moyen terme et modèle de service public innovant seront créées.

L'adéquation du cadre tarifaire pour les activités réglementées et non réglementées, la définition d'une vision stratégique pour l'activité non aéronautique et l'évolution de l'attraction et de la dynamisation des routes font également partie de la stratégie globale pour le système aéroportuaire angolais.

DYAS / RCR // VM

Le contenu La privatisation des aéroports angolais sera menée par la Société de gestion de l'aéroport apparaît en premier à Visão.