«J’ai essayé d’appeler [a Marcelo Rebelo de Sousa] et il n’a pas répondu, il n’a pas répondu cette fois et s’il écoute, l’invitation est faite, cette fois il a gagné à Rans et le peuple de Rans l’accueillera à bras ouverts car le Président de la République est le symbole du pays et Les Rans ne sont jamais venus ni roi ni président », a déclaré Vitorino Silva, un candidat de Belém soutenu par le parti Reacir, Incluir, Reciclar (RIR), dans des déclarations aux journalistes.

Le candidat connu sous le nom de «Tino de Rans», un nom faisant allusion à la paroisse où il est né, a perdu aujourd’hui la direction du vote dans la paroisse au profit du nouveau candidat Marcelo Rebelo de Sousa.

Selon les données du Secrétariat général du ministère de l’Administration interne (SCMAI), lorsque 57,58% des électeurs sont comptés (893 des 1 551 inscrits), Vitorino Silva a obtenu 41,98% des voix. Aux élections d’aujourd’hui, et selon les résultats à 21h00, Marcelo Rebelo de Sousa l’emporte avec 44,25% (27,30 en 2016).

A propos de ce résultat, le candidat de Belém a souligné que « il y a cinq ans » il s’était présenté contre le candidat Marcelo et que cette fois il s’était présenté « contre le président de la République », concluant que « la lutte est inégale ».

Pourtant, Tino a tiré: «Ce fut un honneur pour moi d’être deuxième de Rans contre l’actuel président de la République».

Interrogé sur ce qu’il attend du prochain mandat de Marcelo Rebelo de Sousa, Tino a déclaré qu’il s’attend à ce que l’actuel chef de l’Etat «fasse un mandat différent»: «[Marcelo] il n’a pas fait un mandat parfait et c’est pourquoi j’étais candidat et j’espère qu’il fera un mandat parfait cette fois », a-t-il conclu.

Il y a cinq ans, le candidat naturel de Rans (Penafiel) a réussi à prendre la sixième place dans les intentions de vote, avec 3,28%, soit 152094 voix – juste derrière le candidat soutenu par le PCP, Edgar Silva, et moins de 1 % loin de la candidate socialiste Maria de Belém.

Pour la dixième élection du Président de la République, depuis l’instauration de la démocratie le 25 avril 1974, 10 865 010 électeurs se sont inscrits, 1208536 de plus qu’au suffrage précédent, en 2016.

Il y avait sept candidats pour le Palais de Belém: Outre l’actuel président et re-candidat, Marcelo Rebelo de Sousa, soutenu par le PSD et le CDS-PP, Marisa Matias (soutenu par Bloco de Esquerda), Tiago Mayan Gonçalves (Initiative libérale), André Ventura ( Assez), Vitorino Silva, mieux connu sous le nom de Tino de Rans, João Ferreira (PCP et PEV) et l’ancienne membre du PS ME Ana Gomes (PAN et Livre).

ARYL // SF

Contenu présidentiel: Vitorino Silva s’attend à ce que Marcelo «fasse un mandat différent» apparaisse en premier à Visão.