L’article 127 de la Constitution exige que l’investiture du président élu ait lieu « le dernier jour du mandat du président sortant ou, en cas d’élection vague, le huitième jour suivant celui de la publication des résultats des élections ».

Ce dernier jour du mandat de cinq ans de l’actuel chef de l’Etat et re-candidat, Marcelo Rebelo de Sousa, et le premier jour de la prochaine présidence, est le 9 mars, la même date depuis 1986, l’année où Mário Soares a pris ses fonctions en tant que 17 Président de la République.

Trente-cinq ans plus tard, la cérémonie est à nouveau répétée dans la même Assemblée de la République où cinq présidents de la République ont juré de «défendre, respecter et appliquer la Constitution de la République portugaise» de 1976.

Le dernier était Marcelo Rebelo de Sousa, en 2016, lors d’une cérémonie avec plus de 500 invités à la Casa da Democracia, décorée pour l’occasion d’environ deux mille roses aux couleurs du drapeau national.

Il y a cinq ans, cette journée était remplie de cérémonies, du matin au soir, à l’Assemblée de la République, au monastère des Hiéronymites, au palais de Belém, à la mosquée centrale de Lisbonne, au palais Ajuda et à la chambre de Lisbonne.

Au cours des premières 24 heures de son mandat, le nouveau chef de l’État a suivi la tradition de déposer des fleurs près des tombes de Luís de Camões et Vasco da Gama, au monastère des Hiéronymites, a reçu des candidats lors d’un déjeuner à Belém, a participé à une célébration œcuménique avec des représentants de confessions religieuses et d’associations civiques, ont décoré le prédécesseur, Cavaco Silva, et ont assisté à un concert.

Cependant, cette année, l’assermentation a lieu au milieu de la pandémie de covid-19 et, dans un peu plus d’un mois, alors que le pays connaît la pire phase de la pandémie, il est possible que les cérémonies devront être adaptées à la nouvelle le contexte.

Les élections présidentielles ont lieu aujourd’hui, au milieu de la pandémie de 19 covides et c’est la 10e fois que les Portugais sont appelés à choisir le président de la République en démocratie, depuis 1976.

Sept candidats se présentent aux élections, Marisa Matias (soutenue par le bloc de gauche), Marcelo Rebelo de Sousa (PSD et CDS / PP) Tiago Mayan Gonçalves (Initiative libérale), André Ventura (arrive), Vitorino Silva, mieux connu sous le nom de Tino de Rans , João Ferreira (PCP et PEV) et l’activiste PS Ana Gomes (PAN et Livre).

Depuis 1976, António Ramalho Eanes (1976-1986), Mário Soares (1986-1996), Jorge Sampaio (1996-2006) et Cavaco Silva (2006-2016) sont présidents. L’actuel chef de l’Etat, élu en 2016, est Marcelo Rebelo de Sousa, qui est à nouveau candidat.

MYCA // SF

Contenu présidentiel: Le prochain président de la République entre en fonction le 9 mars apparaît en premier dans Vision.