1-1-e1669908198824-png
39577283_wm-9154182-5502393-jpg

PR part pour Malte avec des inquiétudes et pour comparer les solutions aux séquelles de la guerre

S’adressant aux journalistes au Palácio de Belém, dans le cadre des commémorations du 5 octobre, et quelques instants avant de se rendre à Malte, Marcelo Rebelo de Sousa a admis que ses attentes pour la 17e réunion des chefs d’État du groupe Arraiolos « sont préoccupantes ». ”.

Le président de la République a rappelé que lorsqu’il était à Londres, à l’occasion des obsèques de la reine Elizabeth II, il avait déjà remarqué l’inquiétude de certains chefs d’État, « certains parce qu’ils sont proches de la guerre », d’autres parce que « ils souffrent de l’économique et social ».

« L’Allemagne, l’Italie et d’autres pays comme ça, qui sont plus éloignés, subissent cette situation pour une durée indéterminée et veulent discuter de ce qui peut être fait et comment y faire face, quelles solutions existent alors qu’il n’y a pas d’issue politique, quelle est la solution économique et sociale », a-t-il souligné, notant que la guerre en Ukraine dépasse les prévisions initiales en durée, en imprévisibilité et dans les réactions de l’opinion publique.

Il a déclaré qu’il rencontrait aujourd’hui le président polonais et jeudi les chefs d’État allemand et italien, et qu’il profiterait de ces rencontres pour « comprendre les réponses qu’ils donnent et donneront » pour lutter contre la crise sociale. et la crise économique résultant de la guerre.

« Je sais qu’ils sont très préoccupés par la guerre en termes politiques et militaires et en termes d’effets sur les gens en termes économiques et sociaux et je comprendrai quels scénarios ils ont », a-t-il ajouté.

Il a également déclaré qu’il espérait voir comment le gouvernement d’António Costa affrontera l’année prochaine en termes d’effets de la guerre et qu’il « se comparera » à ce que voient les présidents d’autres pays.

Marcelo Rebelo de Sousa devrait arriver à Malte à 17h45 (16h45 à Lisbonne) et, peu après, aura une rencontre bilatérale avec le président de la République de Pologne, Andrzej Duda.

A l’issue de cette rencontre, le Président de la République participera à un dîner informel offert par le Président de Malte, George Vella, en l’honneur des chefs d’Etat présents à La Valette.

Cette année, la réunion du Grupo de Arraiolos a lieu au Centre de Conférence Méditerranéen, à La Valette, le jeudi, tout au long de la journée.

Le Grupo de Arraiolos réunit chaque année les présidents non exécutifs de plusieurs États membres de l’Union européenne et était une initiative lancée par Jorge Sampaio, lorsqu’il était président de la République.

SV/(SMA) // LCA

Articles récents