« Nous ne pouvons pas accepter que le centralisme dominant étouffe notre voix. Nous ne serons pas des cigales, mais nous ne voulons pas être des fourmis au service d’une voix autoritaire que nous ne choisissons pas, qui ne nous reconnaît pas, qui nous étouffe », a déclaré Rui Moreira.

Dans un discours dans lequel il a cité l’un des lauréats, le président de l’Assemblée de la République, Augusto Santos Silva, le maire a déclaré que « Porto ne veut être la capitale de rien, mais exigera toujours sa juste part ».

« Nous savons que Porto est, a toujours été, le plus grand ennemi de cette pensée oppressive, de cette façon d’être, de ce » nombril « impénitent. Car c’est Porto, avec sa structure sociale et sa résistance proverbiale, qui empêche le Portugal d’être une somme de deux parties inégales : la capitale et la province. Porto doit également entrer dans l’équation du Portugal », a-t-il déclaré.

Rui Moreira a déclaré que Porto a « maintenant, un défi de géant », évoquant la transition énergétique et a salué la « capacité » de la ville d’être, a-t-il dit, « capable d’attirer les talents humains ».

« Mais nous ne pouvons pas les laisser nous priver de notre liberté d’aller plus loin et plus vite. Nous ne pouvons pas accepter que les insuffisances de l’État central nous affectent et qu’il capte nos ressources, transférant des inefficacités et méprisant nos capacités », a-t-il déclaré.

Selon le maire, « Porto est certainement une société avec plus d’idées, avec plus de choix » qui s’est « rapidement » remise de « l’apnée soudaine » causée par la pandémie de covid-19.

La Chambre de Porto a décerné aujourd’hui 46 médailles municipales à des personnalités et entités de divers domaines, dont le président de l’Assemblée de la République, Augusto Santos Silva, et l’ancienne ministre de la Culture, Isabel Pires de Lima.

Lors d’une cérémonie à la Casa do Roseiral, au Palácio de Cristal, Augusto Santos Silva et Isabel Pires de Lima ont reçu la Médaille d’honneur de la ville des mains du maire de Porto, Rui Moreira, et du président de l’Assemblée municipale de Porto, Sebastião Feyo de Azevedo.

La liste des lauréats a été approuvée à l’unanimité lors d’une réunion de chambre le 27 juin, après avoir intégré les suggestions des différentes parties, comme mentionné aujourd’hui lors de la cérémonie qui a débuté par un moment musical interprété par les étudiants de l’Académie de musique de Costa Cabral. .

Depuis 2014, la cérémonie de remise des médailles municipales a lieu le 9 juillet, date symbolique puisqu’elle fait référence au débarquement de l’armée libératrice qui mettra fin au siège de Porto, le 9 juillet 1832.

PFT // JPS