Dans une note envoyée aux salles de rédaction, la municipalité dirigée par Pedro Pimpão (PSD), déclare que « en raison de plusieurs rallumages, également associés à des conditions météorologiques extrêmes, avec le facteur aggravant de ressources insuffisantes, les incendies qui affectent la municipalité de Pombal se compliquent, notamment dans les paroisses d’Abiul et de Redinha ».

La municipalité appelle également les populations des villages touchés à « garder leur calme et être vigilantes, en évitant les comportements à risque ».

« Chacun doit respecter scrupuleusement les directives des autorités de sécurité et de protection civile qui sont sur place, avec la protection des personnes comme principale priorité », souligne également le communiqué.

Dans un bilan provisoire réalisé ce matin, la Chambre estime que la « superficie brûlée dépasse 1 600 hectares, avec d’innombrables maisons détruites et plusieurs localités sans électricité ».

« Il y a eu cinq blessés civils, un grave et sept blessés opérationnels, essentiellement dus à des coups de chaleur et à l’épuisement. Certains sont déjà retournés sur le théâtre des opérations », lit-on dans le document.

La note mentionne également que 51 personnes ont passé la nuit dans la zone d’accueil, installée dans une école de la ville de Pombal, dont trois sont déjà rentrées chez elles.

Dans les locaux d’une institution de solidarité sociale à Vila Cã, six personnes ont passé la nuit.

L’incendie s’est déclaré dans la paroisse d’Abiul, à Vale da Pia, vendredi à 14h50.

Selon le site Internet de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile, à 18h14, 449 agents étaient sur place, appuyés par 113 véhicules et huit moyens aériens.

Seize des 18 districts du Portugal continental sont désormais sous le coup d’un avertissement rouge, le plus grave, en raison du temps chaud, avec plus d’une centaine de municipalités en danger maximum d’incendie rural, selon l’IPMA.

Les quartiers de Braga, Vila Real, Bragança, Guarda, Viseu, Porto, Aveiro, Coimbra, Castelo Branco, Leiria, Santarém, Lisbonne, Portalegre, Setúbal, Évora et Beja seront sous préavis rouge jusqu’à 00h00 jeudi. la persistance de valeurs extrêmement élevées de la température maximale.

Selon l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA), l’alerte rouge correspond à « une situation météorologique à risque extrême ».

En raison de ces conditions météorologiques et de la prévision de faibles valeurs d’humidité relative de l’air, temporairement inférieures à 20% dans de vastes zones de l’intérieur, le danger d’incendie rural présentera les classes maximales et très élevées dans presque tout le nord. et intérieur central et à l’intérieur de l’Algarve jusqu’à la fin de cette semaine.

Cette situation météorologique très chaude résulte de la circulation d’une masse d’air très chaud et sec, originaire d’Afrique du Nord, qui persistera jusqu’à vendredi, avec des valeurs de température supérieures ou très supérieures à la moyenne.

Le Portugal continental est dans une situation d’urgence depuis lundi.

CEJ (DD/CMP) // JEF