Selon le calendrier annoncé, la 45e édition présentera 264 films qui seront projetés dans les salles de cinéma de São Paulo, et avec quelques sessions « en ligne », « pour tout le Brésil ».

Dans la section « Perspective internationale », qui compte une majorité de films déjà projetés dans d’autres festivals, il y a huit œuvres portugaises, entre fiction et documentaire, comme « A arte da Memória », de Rodrigo Areias, « Listen », d’Ana Rocha de Sousa , « Simon Chama », première œuvre de Marta Sousa Ribeiro, et « No taxi do Jack », de Susana Nobre.

Ce programme comprend également les documentaires « Amor Fati », de Cláudia Varejão, « Visões do Império », de Joana Pontes, et « Au pays d’Alice », un film de Rui Simões avec sa fille, sur un retour au Portugal, interrompu par le covid-19.

Ayant également la pandémie comme l’un des éléments narratifs, le long métrage « Os diaries of otsoga », de Maureen Fazendeiro et Miguel Gomes, sera également projeté.

Un seul film portugais est inclus dans la compétition « Nouveaux réalisateurs », consacrée aux premières et deuxièmes œuvres : « Sea infinity », une œuvre de science-fiction du réalisateur Carlos Amaral.

Le Festival international du film de São Paulo rendra également hommage à la « carrière agitée et toujours changeante du cinéaste portugais Paulo Rocha », programmant sept films, dont « Mudar de vida » (1966), « Os Verdes Anos » (1963) et « Si je était un voleur… j’ai volé » (2013), déjà sorti après la mort du réalisateur.

« A Ilha dos Amores » (1982), « A Ilha de Moraes » (1984), « Masque d’acier contre un gouffre bleu » (1988) et « O rio do Ouro » (1988) sont également au programme.

Dans le cadre de cette rétrospective, le festival présentera également le documentaire « A Távola de Rocha », de Samuel Barbosa, qui aborde les processus créatifs du cinéaste qui a marqué le Nouveau Cinéma Portugais, et qui en fut assistant, et rappelle quelques-uns des lieux où il a travaillé et filmé.

La 45e édition du Festival international du film de São Paulo présente également 39 films brésiliens au total, dont des œuvres qui font leurs débuts et d’autres qui ont été sélectionnés pour les festivals de Cannes et de Venise, parmi les classiques restaurés et les courts métrages.

18 films sont sélectionnés pour Mostra Brasil. Quinze autres participent au Concours des nouveaux réalisateurs. Il y a six autres films brésiliens dans les présentations spéciales.

Alexandre Moratto, Amadeo Canônico, Thiago Cóstackz, Maurício Farias, José Eduardo Belmonte, Bárbara Paz, Luciana Mazeto, Vinícius Lopes, Marcelo Sebá, Ana Maria Magalhães, Sandra Alves, Karim Aïnouz, Anita Rocha da Silvauden, Á Babenco, Alex Carvalho, Lô Politi, Célia Catunda, Daniela Thomas, Walter Salles et Fabrizia Pinto font partie des cinéastes vedettes de la production brésilienne sélectionnée pour l’émission.

Le Festival international du film de São Paulo se déroulera jusqu’au 3 novembre.

SS // MAG

Le contenu Plus d’une douzaine de films portugais au Festival du film de São Paulo apparaissent d’abord à Visão.