Plus de 280 personnes sont mortes sur les routes portugaises au cours des neuf premiers mois de l’année, selon le dernier rapport de l’Autorité nationale de sécurité routière (ANSR), qui enregistre plus de 20 400 accidents avec des victimes au Portugal continental.

Selon le rapport d’inspection des accidents et des routes pour les neuf premiers mois de 2021, il y a eu 20 476 accidents avec des victimes au Portugal continental, qui ont fait 284 morts, 1 491 blessés graves et 23 938 blessés légers.

Par rapport à la même période de 2020, il y a eu une réduction du nombre de décès, moins 18 (-6%) et une augmentation des blessures graves, plus 120 et mineures, plus 1 109. Les accidents avec victimes ont augmenté de 4,5%, plus 878.

En comparant les valeurs pour le continent entre janvier et septembre 2021 avec la moyenne de ces neuf mois des cinq années précédentes (2016 à 2020), l’ANSR pointe des baisses des totaux de tous les principaux indicateurs : accidents (-14,7%) , victimes mortelles (-18,2%), blessés graves (-6,3%) et blessés légers (-17,3%).

Les collisions étaient le type d’accident le plus fréquent (53,3 %), bien qu’elles n’aient été à l’origine que de 39,8 % des décès. Les dépistages, qui représentaient 35,2 % de tous les accidents, représentaient 48,2 % des décès et 42,3 % des blessés graves.

Selon le rapport de l’ANSR, dans la rue (64,0 % des accidents) les décès ont diminué de 7,6 % et les blessés graves ont augmenté de 12,2 %. Sur les routes nationales, où se sont produits 18,5 % des accidents, le nombre de tués a diminué de 2,1 % et les blessés graves ont augmenté de 5,5 %.

Plus de 71% des décès étaient des conducteurs.

Les véhicules légers sont impliqués dans 70,6% des accidents sur les routes portugaises, selon l’ANSR, qui a enregistré une augmentation de 19,7% des accidents impliquant des vélos et de 5,8% impliquant des véhicules lourds.

Le rapport indique également qu’entre janvier et septembre de cette année, 88,1 millions de véhicules ont été inspectés, en personne et par des moyens d’inspection automatique (plus de 0,3 %), avec 875 000 infractions détectées (-9,3 %).

Le taux d’infractions (nombre d’infractions/nombre de véhicules inspectés) était de 0,99%, soit une baisse de 9,6% par rapport aux 1,10% enregistrés en 2020.

Quant au type d’infractions enregistrées, 60,7 % étaient liées à la vitesse. L’ANSR souligne cependant que les excès de vitesse détectés ont baissé de 14,4 % et les infractions pour consommation d’alcool supérieure à la limite légale ont baissé de 7,1 %.

En revanche, il y a eu une augmentation de 83,4 % des infractions pour manque d’inspection périodique obligatoire, de 36,6 % pour non-utilisation de dispositifs de retenue pour enfants et de 18,8 % pour non-utilisation de ceintures de sécurité.

Au cours des neuf premiers mois de 2021, 1 009 300 conducteurs ont été soumis au test d’alcoolémie, ce qui représente une augmentation de 18,9 % par rapport à 2020, selon le document, qui pointe vers une réduction du taux d’infraction (nombre d’infractions dues à alcool/nombre de tests effectués).

La criminalité routière (mesurée en nombre total d’arrestations) a augmenté de 21,0 % entre janvier et septembre 2021, atteignant 18 300 conducteurs. Sur le total, 44,4% étaient dus au manque de permis légal de conduire (+33,9%).

Le nombre de conducteurs ayant perdu des points sur leur permis de conduire était de 273,9 mille, jusqu’en septembre 2021. Depuis l’entrée en vigueur du système de permis à points jusqu’à fin septembre, 1 715 conducteurs ont vu leur permis de conduire révoqué.

SO // JMR

Le contenu Plus de 280 morts sur les routes au cours des neuf premiers mois de l’année apparaissent en premier dans Vision.