Selon des informations disponibles à 22h30 sur le site de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile (ANEPC), l’incendie qui a frappé la Serra da Estrela a concentré 1 555 pompiers sur le terrain, avec l’appui de 486 ressources terrestres.

Débutant samedi à l’aube dans les municipalités de Covilhã (district de Castelo Branco) et Manteigas, l’incendie a atteint Gouveia et Guarda mercredi après-midi et est passé aujourd’hui, en milieu de matinée, à la municipalité de Celorico da Beira.

Le renversement d’un camion de pompiers de Loures dans la zone de Celorico da Beira (Guarda), lors de la lutte contre l’incendie, a causé aujourd’hui trois blessés graves et deux blessés légers, selon la Protection civile.

Selon le commandant national de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile (ANEPC), Miguel Cruz, l’accident s’est produit dans la municipalité de Celorico da Beira, dans le district de Guarda, qui en fin d’après-midi était «la zone la plus compliquée » du théâtre d’opérations. .

« Nous allons continuer à travailler pour combiner toutes les opportunités de la nuit et continuer à faire un effort pour pouvoir éteindre le feu au plus vite, en tenant toujours compte de la sécurité des professionnels et des populations », a-t-il souligné.

Lors de la conférence de presse, le deuxième commandant national de l’ANEPC a indiqué que l’après-midi « a été beaucoup de travail » en raison, surtout, de l’orographie et du vent, qui « ont suscité des inquiétudes ».

Pour les prochaines heures et la nuit, Miguel Cruz a déclaré qu' »une certaine réduction de l’intensité du vent » était attendue, et il est prévu qu’il y aura « des opportunités de pouvoir contrôler » l’incendie.

Quercus a souligné aujourd’hui que le parc naturel de la Serra da Estrela (PNSE) mettra des décennies à se rétablir et que des parties du parc pourraient être irrémédiablement perdues.

L’incendie qui s’est déclaré samedi a déjà consommé environ 10 000 hectares, qui font également partie du PNSE, une zone de 89 000 hectares qui couvre les territoires des municipalités de Celorico da Beira, Covilhã, Gouveia, Guarda, Manteigas et Seia.

C’était à 22h30 le seul incendie actif au Portugal continental qui mobilisait un grand nombre de moyens.

Il y avait 510 pompiers sur le terrain, les incendies étant résolus ou éteints, soutenus par 146 véhicules.

Selon l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA), vingt-cinq municipalités des districts de Bragance, Guarda, Coimbra, Castelo Branco, Leiria et Portalegre sont actuellement exposées à un risque maximal d’incendie.

L’IPMA a également placé environ 60 municipalités de l’intérieur du nord et du centre et de la région de l’Algarve à très haut risque et à haut risque, comme de nombreuses autres municipalités dans les mêmes régions et dans certaines zones de la côte dans les districts d’Aveiro, Leiria, Coimbra , Béja et Faro.

DMC (CCC/FP/SO) // JH