L’affaire pénale portée par les parents du petit Rodrigo, le bébé né «sans visage» après diverses visites prénatales avec le pédiatre Artur Carvalho a été archivée. Le ministère public explique qu’il n’y a aucune preuve de responsabilité pénale. Ce que le juge a dit, c’est qu’il y avait eu une violation du droit de choisir d’accoucher ou non en premier lieu – compte tenu des difformités profondes du bébé en développement. L’affaire a révélé un certain nombre de plaintes contre le médecin, toutes émanant de parents dont les enfants étaient nés avec des problèmes qu’il n’avait pas détectés (cliquez ici). Il est entendu qu’Artur Carvalho, qui a été radié par le conseil médical général l’année dernière, a maintenant pris sa retraite.