Les Lemon Lovers ont été le premier groupe à monter sur la scène principale de la 28e édition de Paredes de Coura, mais « Couraíso », comme beaucoup aiment l’appeler, était sous une pluie ininterrompue, amenant les festivaliers à entrer dans la salle armés d’imperméables. avec des cagoules.

« C’est définitivement un Couraiso ! Qu’il fasse 30 degrés avec du soleil ou 15 degrés et qu’il pleuve toujours beaucoup, c’est toujours un Couraíso », a déclaré Teresa Valério, originaire de Lamego, qui en est à son huitième Paredes de Coura.

Teresa se souvient d’avoir plu dans d’autres éditions, mais suppose que rien « pour un campeur ».

A propos de l’arrêt de deux ans de Paredes de Coura à cause de la pandémie, Teresa Valério a déclaré qu’il s’agissait d’une « rupture compliquée » et estime que tout le monde a « besoin de ce retour ».

« Sans aucun doute, cette édition aura une saveur particulière », dit-elle, ravie de voir le festival « évoluer » en offrant de meilleures conditions aux festivaliers et aux campeurs, et impatiente de voir L’Imperatrice et les Pixies, et de découvrir nouveaux groupes.

De son côté, Rita Tavares est une nouvelle venue à Paredes de Coura et considère la pluie comme « cool ».

« Pour débuter, c’est cool et la tradition se remplit avec un peu de pluie à Paredes de Coura. C’est mon premier Paredes de Coura, mais je pense que ce premier sentiment est bon », avoue-t-il en regardant son ami João Oliveira, qui est d’accord.

A propos de l’ouverture de Paredes de Coura avec The Lemon Lovers, Rita pense que le groupe marche « très bien avec la pluie ».

« Aujourd’hui est notre jour préféré. Il y a beaucoup de groupes portugais que nous aimons et je pense qu’ils s’ouvrent très bien dans ce scénario », conclut-il.

Interrogé sur la façon dont se passe la vie de campeur avec la pluie, João Oliveira dit que c’est « inattendu », mais « très bien ».

« La pluie nous faisait un peu peur, mais elle apporte ce sentiment de nouveauté. […]. C’était super amusant, super sympa. L’environnement du camping est excellent. C’est une communauté vraiment calme.

Benjamim, Samuel Úria, Rita Vian, Conjunto Corona, Sam The Kid, Linda Martini et Pixies sont les groupes que Rita et João ont le plus hâte de voir.

Vêtus d’imperméables et de chapeaux colorés, João Maia et Carolina Reis avouent qu’il est un peu compliqué de monter la tente sous la pluie, mais ils garantissent que le mauvais temps ne les dissuadera pas de voir les concerts.

« C’est un espace où j’aime beaucoup venir ces jours-ci en août pour réfléchir, profiter et m’isoler du monde urbain, car j’y passe presque toute l’année. C’est super de venir ici », dit João Maia, qui choisit Beach House comme son groupe préféré dans cette édition.

Carolina Reis veut vraiment voir Idles, Pixies et plusieurs groupes portugais et, pour cette raison, elle est venue à l’ouverture du festival, qui consacre la première journée à la musique portugaise.

Équipé d’un manteau et d’un chapeau sur la tête pour se protéger de la pluie, Gonçalo Martins dit être venu de Lisbonne pour son premier Paredes de Coura et veut surtout rencontrer de nouveaux groupes, bien que Pixies soit le groupe de prédilection.

« Les gens ont un peu peur de la pluie, mais je pense que ça va être amusant. C’est une autre scène », déclare-t-il, pressé, tenant trois verres de bière à la main pour rejoindre ses amis.

La première journée complète du festival est aujourd’hui et la journée est pleine de groupes nationaux. Vous ne pouvez pas gagner Charlie Brown (18h30), Samuel Úria (19h00), Linda Martini (20h30), Mão Morta (22h00), Bruno Pernadas (22h45) ou Sam The Kid avec orchestre et Orelha Negra (22h30) sont quelques-uns des groupes prévus pour le premier jour du festival.

Après la représentation de Conjunto Corona (00h30), la musique continue toute la nuit avec Moullinex (01h15) ou Conjunto Cuca Monga (02h30).

Jusqu’à samedi, ils visiteront Paredes de Coura The Blaze, Porridge Radio, Arlo Parks, L’Impératrice, Turnstile, Beach House, Pixies, Idles, Parquet Courts, Arp Frique & Family, parmi tant d’autres.

CCM // TDI