« Nous sommes en effet confrontés à un contexte difficile dans lequel le gouvernement nous conduit en quelque sorte sur la voie d’une éventuelle austérité. Cela avec captivation ou austérité, nous pouvons l’appeler comme nous voulons, mais la vérité est que ce sont des années difficiles », a déclaré Inês Sousa Real.

Et il a souligné que le budget de l’État pour cette année « porte une marque claire de l’instabilité économique » que traverse le pays à la suite de la pandémie et de la guerre en Ukraine.

La porte-parole du PAN s’est adressée aux journalistes à l’Assemblée de la République, après une rencontre avec l’exécutif pour prendre connaissance des grandes lignes du projet de budget de l’Etat pour 2022.

Le député unique a défendu que, « dans un contexte où le gouvernement est déjà venu dire qu’il ne veut pas augmenter les salaires, il est indispensable que les familles et les entreprises puissent être allégées par la pression fiscale » et proposé « zéro TVA pour les dépenses essentielles ». produits tels que le pain, les fruits et légumes », plus une réduction du taux minimum pour les aliments pour animaux de compagnie et les services vétérinaires.

Inês Sousa Real a également estimé que « l’IRC et le TSU devraient être renégociés et révisés par le Gouvernement en vue de les réduire » et a défendu une révision des niveaux de l’IRS « entre le troisième et le sixième niveau ».

S’agissant de l’énergie, le PAN a mis en garde contre la nécessité de privilégier l’autonomie « à travers le placement de panneaux photovoltaïques dans les habitations » et veut avancer « cette législature et pas seulement pour 2050 » la lutte contre la précarité énergétique, estimant que « la vallée l’énergie qui est actuellement donnée n’est pas suffisante ».

Soulignant que la « réduction de la franchise sur les produits pétroliers n’est pas la seule solution au problème » de l’augmentation du coût des carburants, car sans plafonds maximaux « ce prix et son augmentation auront des répercussions sur la facture de consommation au niveau même », Inês Sousa Real a appelé au renforcement des transports publics, « tendant effectivement à être gratuits ».

Interrogé sur le scénario macroéconomique, le dirigeant du PAN a souligné qu' »avec l’inflation » il sera « plus négatif », et qu' »une éventuelle reprise socio-économique n’a de miroir que dans certains secteurs, à savoir le tourisme ».

Quant aux mesures qui avaient été négociées entre le parti et l’exécutif précédent, l’unique député a souligné que le gouvernement s’est engagé à augmenter le budget des transports en commun ou à lutter contre la précarité énergétique, en plus du soutien à la protection des animaux.

La sous-ministre et Affaires parlementaires, Ana Catarina Mendes, et l’équipe du ministère des Finances, dirigée par Fernando Medina, présentent ce matin les lignes générales du budget de l’État pour 2022 aux groupes parlementaires et aux députés uniques de l’Assemblée de la République .

La proposition sera remise par le gouvernement à l’Assemblée de la République mercredi.

FM // ACL

Contenu OE2022 : PAN parle de « chemin vers l’austérité éventuelle » apparaît en premier sur Vision.